Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Libre opinion » Sorel Bangoura sur le deal entre le RPG et l’UFR : ‘’Malgré cet accord, je suis certain d’être maire’’

Sorel Bangoura sur le deal entre le RPG et l’UFR : ‘’Malgré cet accord, je suis certain d’être maire’’

Lundi dernier, le parti au pouvoir et l’Union des forces républicaines (UFR) ont signé un accord politique pour maximiser leurs changer de diriger la plupart des communes de la Basse Guinée.  Dans ce deal, il est prévu que le parti présidentiel soutiendra le candidat de l’UFR au poste de maire à Matam.

Sorel Bangoura, le candidat de l’UFDG, qui réclame la victoire dans cette circonscription, ne perd pas espoir d’être élu maire. Entretien.

VisionGuinee : le RPG Arc-en-ciel et l’UFR viennent de signer un accord. Le parti présidentiel soutiendra d’ailleurs le candidat de l’UFR à Matam au poste de mairie. Quel est votre regard sur ce deal ?

Sorel Bangoura : Je ne crois pas en la sincérité de cet accord.

Cette synergie entre le RPG et l’UFR ne risque-t-elle pas de vous mettre en mal à Matam ?

Non ! Malgré cet accord, je suis certain d’être maire. Je sais que nous avons beaucoup de chances pour les défier avec leur accord qui n’a aucune vision et qui ne reflète pas l’exprression de la population.

Dites-nous comment se fera la désignation de conseils de quartiers dans lesquels les résultats des bureaux de vote ont été mis de côté ?

A Matam, 80 bureaux de vote ont été éliminés. Aujourd’hui, nous avons un problème au niveau de ces quartiers. Comment allons-nous procéder à l’installation des conseils de quartier ? Le RPG pensait qu’il allait gagner, mais comme c’est l’UFDG qui a gagné, ils ont éliminé ces bureaux de vote. Mais ils ne peuvent pas élire quelqu’un parce que nous connaissons ceux qui ont gagné.

Et quid du soutien de la population à la base ?

Je me sens fort de quelque chose. L’UFDG est arrivé à Matam en 2009. En 2010, le parti s’est classé en 2e position devant le RPG. En 2013, nous avons confirmé notre position. En 2015, nous étions pratiquement premiers dans la circonscription. La même chose en 2018. Ça veut dire que nous sommes forts. Parce que la population est derrière nous.

Faut-il s’attendre à une  cohabitation entre le RPG, l’UFR et l’UFDG ?

Il y aura une cohabitation sociale. Personnellement, je ne serai pas maire de l’UFDG, je serais le maire de Matam, donc, celui de de toutes les entités politiques et morales. On aura besoin de tous les talents de Matam pour développer commune.

Par Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info




2 comments

  1. sorel bangoura tu peut continuer a rever comme un gamin.

  2. Dans cette ancienne commune où j’ai fais mes études primaires et fréquenté ce qui fut l’Ecole de la Musique jusqu’en 1967, Sorel Bangoura pourrait bien avoir raison de ne pas se laisser impressionner par ce deal de circonstance RPG-UFR. Avec un bon appui de l’OR, il pourrait bien y créer une bonne surprise. Ne dit-on pas après tout qu’en politique, il ne faut jamais dire jamais ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info