Accueil » Économie » Bail du port de Conakry : ‘’C’est un dossier dont j’ai hérité’’, relève Aboubacar Sylla

Bail du port de Conakry : ‘’C’est un dossier dont j’ai hérité’’, relève Aboubacar Sylla

Malgré la grogne qui ne faiblit pas au port autonome de Conakry, le ministre des Transports assume la signature de la convention de concession pour la réhabilitation, l’extension, la gestion, l’exploitation et l’entretien dudit port.

Aboubacar Sylla assure que les intérêts du pays ont été sauvegardés. ‘’Les installations du port sont saturées et vieillissantes. Leur extension et modération exigent des montants considérables dont ne dispose pas notre pays’’, avance l’ancien porte-parole de l’opposition pour justifier le bail de 25 ans avec la société Albayrak.

‘’Pour que notre port soit compétitif, nous avons procédé à sa mise en concession afin que des investissements soient réalisés pour la Guinée, non pas par le gouvernement, en crevant la dette publique, mais par un opérateur public qui va assurer tous les financements’’, argumente le successeur d’Oyé Guilavogui à la tête du département des Transports.

Selon Aboubacar Sylla, jamais dans l’histoire de la Guinée, ‘’un contrat n’a bénéficié d’autant d’attention et d’un tel accompagnement de la part d’institutions et d’experts étrangers. La Banque africaine de développement (BAD) a mis à la disposition de la Guinée deux experts. Le gouvernement a eu la collaboration de deux grands cabinets juridiques qui ont participé à la rédaction du contrat pour le respect des intérêts de la Guinée’’.

‘’La convention de concession fait 178 pages. On aurait pu se contenter, comme nous en avons l’habitude de le faire, d’une convention de concession de 20 à 30 pages. Mais on a tenu à ce que toutes options soient prises en compte afin que les intérêts de la Guinée soient préservés’’, rassure-t-il, tout en précisant que ‘’c’est un dossier dont j’ai hérité’’.

‘’Je ne suis pas en train de défendre des vues que j’ai adoptées ou des démarches. Je l’ai lu du début à la fin et je me suis rendu qu’il sauvegarde les intérêts du pays. C’est avantageux de la Guinée. C’est un dossier qui mérite d’être défendu’’, conclut le ministre Sylla.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

7 comments

  1. Incroyable que l’homme est mechant j’ai perdu tout estime a Aboubacar Sylla!!, apres 8 ans au pouvoir c’est a 2 ans de la fin du mandat que vous vous rendez compte que le port est obcellete et les installations vieillissante? on est entraine de vendre le pays pour des interet egoiste et personnel avec la benediction de tous le peuple car personne ne leve son petit doigt. Cet arriviste de Sylla va repondre devant lhistoire, quesque le Guineen peut faire finalement? on attend tous et tous de l’etranger ? Jeune de guinee levons nous si non ces croccodiles finiront par nous devorez.

    • Ladji on va te vendre aussi. Il n’y a pas pur aveugle et sourd que celui qui ne veut ni voir ni écouté. Comment on peut vendre un port. C’est vraiment idiot comme réflexion. Ton insolence est un manque d’éducation. C’est pire ce que tu dis à tes parents à la maison. En fait avec ton comportement et tes idées, tu n’as pas ta place parmi les humains. Tu es un vrai danger public

      • Ladji ne repond pas à « Le Bon Citoyen ». Il comprendra de lui meme lorsqu’il va crever de faim. C’est ce genre de pourriture qui est entrain de detruire la Guinée

      • , tu est juste perdu et deserpere, et surement tu as faim, c’est pour cela tu bave sur moi sale hypocrite, toi ce petit virus qui se nourrit de vol ou d’homone, les jeune de guinee ne te repondront pas, vas te perde seul

        • Ladji si quelqu’un a faim en Guinée c est bien toi et semblables sinon nous les vrais guineens nous vivons de la sueurs de nos fronts comme tout les autres a travers le monde. Vous pensez que tous les guinéens souffrent comme vous et vos semblables ???

        • C’est vrais ladji personne ne peut acheté un port international. Ceux qui sont hostile au changement le diront sur tout les toits que le gouvernement a vendu la présidence, les camps militaires etc… Le ministre a parlé d’ intérêts égoïstes, c’est eux qui crient.

  2. Un port international sur le marché à un dollars, tu n’auras pas d’acheteurs. Même en période de cataclysme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info