Accueil » Société » Aboubacar Sylla qualifie de sauvage la grève des travailleurs du train Conakry Express

Aboubacar Sylla qualifie de sauvage la grève des travailleurs du train Conakry Express

Le ministre des Transports ne se laissera pas faire dans le bras de fer qui oppose son département aux employés du train Conakry Express. Aboubacar Sylla menace de mettre aux arrêts ledit train si les travailleurs ne mettent pas fin à leur grève dans les meilleurs délais.

‘’Les choses sont parfois très compliquées dans notre pays. Le train Conakry express était arrêté pendant 5 mois et demi. On a réussi à remettre le train en circulation, il y a un peu plus d’un mois. Pendant ces 5 mois et demi d’inactivité, on continuait à payer les travailleurs’’, explique le porte-parole du gouvernement, interrogé jeudi lors d’une conférence de presse.

Et de poursuivre : ‘’Maintenant que le train a été remis sur les rails, ils réveillent et disent qu’ils ont 8 mois d’arriérés de salaire qu’il faut payer.  Or, pendant que le train était immobilisé par les chinois, avant qu’il soit récupéré par le gouvernement, les travailleurs étaient là, les bras croisés sans rien faire’’.

Le ministre des Transports assurent que le secrétaire général de son département et l’inspection générale du travail ont rencontré les travailleurs de Conakry Express qui ont décidé d’aller en grève sans aviser les autorités. ‘’On a écouté leurs doléances avant de demander la remise en marche du train. Deux mois d’arriérés de salaire ont été payés. Mais ils réclament 8 mois d’arriérés à une période où le train était immobilisé. On n’acceptera pas d’être pris en otage’’, tape-t-il du poing sur la table.

‘’Ils bloquent le travail et croient qu’ils peuvent mettre les autorités à genou. Moi, je ne l’accepterai pas. S’ils continuent sur cette lancée, sans aucun préavis, en disant que le train ne marche pas, je vous assure qu’on va amener un ou deux instituteurs chinois pour initier des jeunes cadres guinéens, qui veulent travailler à la conduite du train’’, prévient Aboubacar Sylla, qui promet de ne pas reculer face aux grévistes.

‘’Même si le train doit s’arrêter pendant 2 mois pour ça, je suis prêt à l’assumer pour qu’on sorte de ce piège. Quand vous n’êtes pas contents de votre employeur,  il y a des voies légales. Il ne faut pas faire des grèves sauvages pour mettre à genou l’Etat’’, lâche-t-il, furieux.

Aliou BANGOURA, pour VisionGuinee.Info

00224 621 56 85 61/mamdia1990@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Vraiment M Sylla, nous sommes dans un pays devenu ingouvernable. Les gens font ce qu’ils veulent sans ce soucier de la loi. Il est temps de corriger cet état de chose

  2. Tchoboty moussé Sylla,on sait que tu es change-couleur,mais fais beaucoup attention,le passé pourrait te rattraper un jour.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info