Accueil » Politique » Damaro Camara : ‘’la Guinée est un pays particulièrement spécial’’

Damaro Camara : ‘’la Guinée est un pays particulièrement spécial’’

Il y a 2 ans, il y a eu un accord entre l’opposition et la mouvance. L’opposition est tantôt républicaine, tantôt constructive. En fin de compte, au lieu d’être une opposition plurielle, elle est en train de devenir une opposition plus rien’’.

Telle est la pique du député Amadou Damaro Camara lancée à l’endroit de l’opposition, lors de son récent passage au siège du RPG Arc-en-ciel à Gbessia. Le parlementaire affirme que plusieurs points de l’accord du 12 octobre ont été appliqués à la lettre.

‘’Parmi les points, il fallait adopter un code électoral. L’assemblée nationale l’a fait. Ce code n’est certainement pas parfait, mais il fallait la paix et la tenue des élections locales’’, explique-t-il aux militants et sympathisants du parti au pouvoir.

Le même accord prévoyait l’adoption d’une nouvelle loi sur la Commission électorale nationale indépendante (CENI). ‘’Nous avons fait une loi sur la CENI’’, se réjouit, précisant que l’audit du fichier du fichier électoral, un autre point de l’accord du 12 octobre, est en cours.

‘’Il y a une autre réclamation sur ce qu’ils [les opposants] appellent indemnisation. La Guinée est un pays particulièrement spécial’’, estime le patron de la majorité parlementaire, qui s’empresse de s’expliquer : ‘’L’opposition organise des manifestations, quand il y a des casses et on demande au gouvernement de rembourser comme si ceux qui ont organisé les marches n’ont aucune responsabilité (…). On crie sur tous les toits’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Les assassinats à balle réelle de jeunes guinéens innocents qui manifestent légalement dans la rue ou dans l’espace public ne peuvent pas être assimilés à des « casses »; même si aux yeux de ce député, bien à la guinéenne, les vies ne serait-ce que de ces 96 victimes-là ne valent visiblement pas celles des autres Guinéens (…). Mais le trop voyant ADC a peut-être raison sur un point: un pays dont la mouvance présidentielle est directement dirigée par son propre PR et chef de l’Etat, ne peut-être qu’un pays « particulièrement spécial »; y compris en Afrique désormais.

    • Même au Sénégal et en côte d’Ivoire le pouvoir interdit les de rues pour eviter les dégâts humains et matériels mais en Guinée nos fameux opposants utilisent les enfants désoeuvrés pour aller barricader les routes brûler les pneus et jetter des cailloux sur les paisibles citoyens de conakry qui n ont rien à voir avec les manifestations violentes de rue

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info