Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Politique » Dysfonctionnement à la cour constitutionnelle : ‘’il s’agit d’un harcèlement qui vise Kélèfa Sall’’, selon Dalein

Dysfonctionnement à la cour constitutionnelle : ‘’il s’agit d’un harcèlement qui vise Kélèfa Sall’’, selon Dalein

Au terme d’une plénière au Quartier général de l’Union des forces démocratiques de Guinée ce mercredi 12 septembre, l’opposition républicaine dit apporter tout son soutien au président de la cour constitutionnelle, décrié par ses pairs.

Au sortir de la rencontre, le chef de file de l’opposition, qui a fait office de porte-parole, a dénoncé ce qu’il qualifie de ‘’harcèlement qui vise la personne de Kélèfa Sall dont la position contre le troisième mandat est affirmé et assumé’’.

Cellou Dalein Diallo estime que le pouvoir d’Alpha Condé fait des pieds et mains pour faire sauter le verrou constitutionnel sur la limitation du nombre de mandats. ‘’Maintenant, ils trouvent d’autres arguments. Mais depuis que Kélèfa Sall a dit à Alpha Condé de ne pas écouter les sirènes révisionnistes, on cherche à lui créer des problèmes’’, assure l’ancien Premier ministre.

Face à la crise qui secoue la cour constitutionnelle, l’opposition républicaine décide d’exprimer sa solidarité à Kélèfa Sall et promet d’user de ‘’tous les moyens légaux pour défendre cet homme intègre qui a décidé de défendre la constitution’’.

Parce que, selon Dalein, ‘’nous ne voulons pas d’un troisième mandat. Les dispositions sur la durée et le nombre de mandats ne sont pas modifiables. Une chose est sûre, l’opposition se battra pour que ces dispositions soient respectées par tous les moyens’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.inf




2 comments

  1. C’est l’opposition qui lui a dictée ce mot de passe qui dit ne SUIVEZ PAS LES SIRÈNES RÉVISIONNISTES. Un magistrat n’a pas à commenter les faits à venir. Il ne gère que ce qu’on lui soumet. Quand Alpha veux un 3 mandat, la demande lui serait déposée quitte à lui de valider ou non. Il n’a pas à anticiper

  2. Lorsque les commissaires de la
    Hac ont voulu faire partir madame Martine conde nos fameau opposants moribonds ont sauté de joie pour soutenir les commissaires contestataires mais lorsque les commissaires de la cour constitutionnelle veulent légalement dégager leur président les fameux opposants crient au diable maudit

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info