Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Election d’un nouveau président de la cour constitutionnelle : ‘’ils verront une guérilla urbaine à Conakry…’’

Election d’un nouveau président de la cour constitutionnelle : ‘’ils verront une guérilla urbaine à Conakry…’’

Un sit-in a mobilisé mercredi plus d’une centaine de manifestants devant le siège de la cour constitutionnelle à Kaloum. Des acteurs de la société civile et des militants de l’opposition sont venus contester la motion de défiance de Kéléfa Sall.

‘’Nous réitérons notre soutien indéfectible aux idéaux et fondements qui incarnent l’existence de la nation guinéenne. Il faut que le pouvoir arrête le pouvoir et qu’on retourne à l’ordre constitutionnel’’, indique Sékou Koundouno du balai citoyen.

Il affirme que la ‘’tentative du putsch’’ contre Kélèfa Sall a été déjouée. ‘’Ils ont estimé que le peuple s’est définitivement résigné. Mais nous avons démontré aujourd’hui que le droit de manifester est sacré’’, ajoute l’administrateur général de la cellule Balai citoyen.

Guérilla urbaine…

‘’Le 27 septembre de ce mois, les putschistes disent qu’ils vont installer un nouveau président de la cour constitutionnelle. Nous les informons que ce ne sera pas un sit-in. Nous leur promettons la chaleur et la fraicheur. Ils verront une guérilla urbaine à Conakry et à l’intérieur du pays. C’est du jamais vu en Guinée’’, menace Sékou Koundouno.

‘’Si nous revenons ici, ce sera pour déloger les putschistes. Et nous passerons par tous les moyens légaux pour les déloger’’, prévient l’activiste de la société civile. Dès demain, annonce-t-il, ‘’des actions seront lancées. Comme ceux qui gouvernent ce pays ne veulent pas la paix et la stabilité des institutions, nous ferons en sorte que les lois soient respectées’’.

Des leaders politiques à la rescousse…

L’administrateur général du Balai citoyen informe qu’une ‘’réunion stratégique’’ aura lieu dès ce soir. ‘’Des actions concrètes en termes de manifestations de rue jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel sera enclenché.  Des manifestations, qu’elles soient autorisées ou pas, se tiendront’’.

‘’La lutte n’est fait que commencer. Tous les pays qui ont connu l’émergence, je parle des Etats-Unis, de l’Allemagne, de la France, il y a des gens à un moment donné qui se sont sacrifiés, qui sont partis en martyr’’, mentionne Sékou Koundouno.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Sekou koundouno pourquoi lordque les commissaires de la hac ont voulut destituer leur président madame Martine conde , et aussi lorsque les commissaires de la ceni ont destitué bakari fofanah tu es resté sans réagir ?

  2. Bravo au balai citoyen ! Bravo à la jeunesse ! Il est temps qu’on apprenne à ces bons à rien que c’est la force qui arrête la force. Les prochains jours,après la cour constitutionnelle,il faudra que le balai citoyen et tout le peuple conscient de guinée réclament voire obligent la mise en place de la cour de compte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info