Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Un ministre accuse le SLECG de sacrifier l’avenir des enfants

Un ministre accuse le SLECG de sacrifier l’avenir des enfants

La rentrée des classes est perturbée par la grève du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), qui réclame un salaire de base de 8 millions de francs guinéens pour les enseignants. Le ministre de l’hôtellerie et du tourisme, Thierno Ousmane Diallo se dit révolté par l’attitude de la bande à Aboubacar Soumah.

‘’Chez nous, lundi c’est ville morte ; mardi c’est grève ; mercredi c’est sit-in ; jeudi manifestation ; vendredi on enterre les morts. On travaille quand ? Il faut qu’on arrête. Il faut que les guinéens comprennent qu’on ne peut pas organiser cette pagaille dans ce pays. On sacrifie l’avenir de nos enfants’’, s’insurge ce cadre du parti UPR, invité d’Œil de lynx.

Selon le ministre Diallo, ‘’c’est parce que les gens sont mal formés qu’ils font ce genre de pagaille dans le pays. Mais ils ne le font pas à Alpha Condé. Parce que le président passe, mais la Guinée reste’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info