Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Bah Oury en colère contre une décision du gouvernement

Bah Oury en colère contre une décision du gouvernement

Le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation a interrompu les opérations d’installation des conseillers communaux. Plus de huit mois après les locales, l’ancien ministre de la réconciliation nationale dit ne pas comprendre cette décision.

Bah Oury encourage les uns et les autres à la poursuite de l’installation des élus locaux.  ‘’Il y a tellement décisions et de contre-décisions  qu’on s’y perd parce qu’on ne sait pas si l’installation est devenue effective sur l’ensemble du territoire national ou si cela ne concerne qu’une partie des conseillers’’, indique-t-il.

L’ancien ministre de la réconciliation nationale estime qu’il est primordial d’avoir une visibilité générale sur l’installation des conseillers communaux partout dans le pays. ‘’Neuf mois ne sont pas neuf jours. Ça  a été du temps perdu  avec des errements qui n’ont pas conforté  la crédibilité du processus électoral global dans notre pays et qui n’a pas donné une bonne image de certains hommes politiques’’, martèle M. Bah.

Le vice-président exclu de l’Union des forces démocratiques de Guinée(UFDG)  encourage la poursuite de l’installation des élus locaux pour, dit-il, que les citoyens prennent en charge la gestion de leurs affaires locales pour contribuer à réduire la pauvreté et à créer un climat de sécurité.

Pathé BAH, pour VIsionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. C’est inédit, un vrai pays de merde et on nous demande d’être fière d’être Guinéens. Huit mois après les élections on tâtonne, si la honte pouvait tuer, c’est bien fait pour vous guinéens. Des dirigeants pourritures comme Alpha Condé, Bouraima Condé ça ne prend que du bétail comme nous guineens pour en vivre, alors vivons.

  2. Le samedi 13 octobre 2018 prochain, nos voisins ivoiriens éliront leurs différents conseils communaux et régionaux, après 5 ans de mandat ; et on verra que les maires et présidents de conseil seront ensuite élus et installés dans leurs fonctions, les jours qui suivront, sans aucun problème !!
    Pourquoi ce qui ne prend que quelques jours au Sénégal ou en Côte d’Ivoire, prend plus de 8 mois en Guinée !?
    C’est simplement une question de démocratie !!
    Le jour où les élections se dérouleront comme chez nos voisins ; alors la Guinée ne sera plus considérée comme une dictature ; mais, une démocratie !!
    Vivement le départ du dictateur Alpha Condé en 2020 et l’instauration d’une véritable démocratie en Guinée !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info