Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Politique » Derrière l’appel à ne pas céder aux sirènes révisionnistes, Kéléfa Sall n’était pas seul…

Derrière l’appel à ne pas céder aux sirènes révisionnistes, Kéléfa Sall n’était pas seul…

Bon nombre d’observateurs estiment que l’appel de Kélèfa Sall au président Alpha Condé lors de l’investiture de ce dernier pour un second et dernier mandat, l’invitant à respecter la constitution, lui a valu son éviction de la présidence de la cour constitutionnelle.

Pour l’ancien ministre de la réconciliation nationale, le discours tenu par Kélèfa Sall émanait de l’ensemble des membres de la gardienne de la constitution.

‘’Le discours qui a été lu par le président de la cour constitutionnelle, lors de l’investiture du président de la République en 2015, était celui de l’ensemble des membres de l’institution’’, indique Bah Oury.

‘’Il n’était qu’un porte-parole de tout ce que les autres membres de la cour ont pensé ou écrit. Il ne faudrait pas prendre tout et dire qu’il était le seul maitre de ce discours’’, ajoute-t-il.

Le président du mouvement Renouveau estime que  les  membres de la cour constitutionnelle ont péché par un manqué de communication autour de la crise qui a secoué leur institution avant de ‘’jeter en pâture des aspects qui n’ont fait qu’embrouiller l’opinion et a amené à des attitudes confuses’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpahe17@gmail.com




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info