Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Le SLECG bat le rappel de ses troupes : ‘’l’heure n’est plus au recul, à la peur et à l’hésitation’’

Le SLECG bat le rappel de ses troupes : ‘’l’heure n’est plus au recul, à la peur et à l’hésitation’’

Le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) accuse le gouvernement de mener une campagne de déstabilisation pour étouffer la grève en cours dans le secteur éducatif. Oumar Tounkara, son secrétaire général, bat le rappel de ses troupes et appelle à la mobilisation pour continuer le combat. 

‘’Le moment est grave. C’est notre destin qui est en jeu. Soit nous prenons à bras le corps notre destin, soit nous renonçons, reculons, abdiquons et disons bienvenue à la pauvreté. Notre sort sera ce que nous voudrons qu’il soit’’, lance le secrétaire général adjoint du SLECG au micro de VisionGuinee.

‘’L’heure n’est plus au recul, à la peur et  à l’hésitation’’, dit-il, qualifiant au passage de ‘’traitres’’ les enseignants qui ont repris le chemin des classes. ‘’En  période de grève, personne ne doit passer même par l’école. La grève est une cessation du travail pour réclamer quelque chose à notre employeur qui est l’Etat’’, renseigne M. Tounkara.

‘’La grève doit continuer tant que le général Aboubacar Soumah ne fait une déclaration pour demander aux enseignants d’aller en classe (…). Si nous perdons ce combat, on va abandonner le SLECG et la lutte syndicale’’, indique le numéro 2 du syndicat des enseignants.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416 /boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. C’est vrai que vous avez droit à réclamer une amélioration de vos conditions de vie et le peuple est reconnaissant envers vous par rapport au rôle que votre secteur occupe dans l’émancipation de la nation. Mais vous avez été si gourmands en réclamant un salaire de base pour tous les enseignants qu’il est très difficile de négocier avec vous sur cette base. Soyez quand même raisonnables dans les revendications. Vous êtes payés actuellement au maximum 2 millions, et up vous voulez directement qu’on vous paie tous à 8 millions. Aucun gouvernement du monde ne peut répondre à une telle revendication fantaisiste. Vous avez droit aussi de changer de métier si vous voulez en richir. C’est un secteur de sacrifice.

  2. Les élèves sont déjà en classe pour votre information allez travailler pour être en possession du peu que vous avez.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info