Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Halimatou Dalein Diallo en larmes après le pillage de la concession de sa famille à Kindia

Halimatou Dalein Diallo en larmes après le pillage de la concession de sa famille à Kindia

L’épouse du chef de file de l’opposition n’a pas su retenir ses larmes vendredi à Kindia après l’attaque de la concession de sa famille dans les heurts suite à l’élection du maire de la localité.

‘’Je suis triste et choquée. J’ai vu la photo de mon papa, une partie de mon enfance s’est envolée comme ça. Les albums déchirés. Pourquoi ? Qu’avons-nous fait ?’’, s’interroge Hadja Halimatou Dalein Diallo, qui affirme que son défunt père a tout donné à la cité des agrumes.

‘’Mon papa a servi ici, on l’a aimé, on l’a adulé. On lui a rendu tous les honneurs. Quand il est décédé, la population de Kindia a décidé de l’enterrer ici alors ma famille voulait le ramener à Porèdaka. Kindia s’est imposée, il a été enterré dans l’enceinte de l’hôpital. On lui a donné le nom de cet hôpital’’, a rappelé l’épouse de Cellou Dalein Diallo.

Elle demande que toute la lumière soit faite sur l’attaque perpétrée contre le domicile de sa famille. ‘’Les Kindiakas sont mes frères et sœurs. Ils ne peuvent pas nous faire ça. Nous  voulons que justice soit faite. Kindia, c’est notre ville natale, on n’a pas où aller’’, a-t-elle conclu en pleurs.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Les chiens ragée de ce gouvernement et les grands mafia de kindia qui ne veulent pas perdre leur detournement Des biens de la ville sont derrière tous ça. C’est honté de voir les guinéens s’entre tué a cause d’un enemi du pays.

  2. Le a 47 et le sels solition.poure la paix en R P G.

  3. Le AK 47 et le sels solition.poure la paix en R P G.

  4. Ceux qui ont réellement connu les faits dont parle Mme Halimatou Diallo quant aux loyaux loyaux services rendus par son défunt père à l’hôpital de Kindia notamment, ne peuvent éprouver qu’une insondable révolte face aux actes de bassesse ainsi perpétrés par les loubards du parti d’AC.
    Je sais l’occasion pour soutenir toute la famille et Mme Diallo mère qui fut elle-même une fonctionnaire modèle au service de l’administration à Kindia. C’est bien lamentable d’en arriver là encore, en 2018 !
    Pendant les deux jours, ce sont entre autres plusieurs personnes qui ont failli être massacrées, avec plus de 20 magasins ou boutiques sacagées ou incendiées à différents endroits du centre-ville. Mon humble sympathie va également à toutes ces victimes.
    Mais s’il est judicieux de porter plainte contre tous les auteurs identifiables de ces infames forfaitures qui rappellent les agissement des loubards du PDG de SST en 1956, force serait que le parti UFDG et la communauté qui est implicitement visée à travers ces actes, se ravisent de leur assurance ou confiance excessive en l’Etat guinéen, tel qu’il fonctionne notamment depuis la gouvernance chaotique d’AC.
    Il y a au minimum, un certain nombre de précautions dont on ne peut plus continuer à faire l’économie, et prétendre aspirer sérieusement à se sortir du statut d’exclusion politique dans lequel la communauté Hâli-pular s’est laissé naïvement enfermer. Des initives judicieuses dont les effets seront efficaces, c’est tout ce qu’il suffirait pour rectifier les tirs…
    A la soeur effondrée Halimatou, je dirais simplement de savoir surtout rester la bonne Kindianaise qu’elle est. Car il n’est nullement besoin d’être spécifiquement sossou, toma, kissien, malinké, sarankolé, diakhanké ou peul pour l’être. Elle et son entourage se doivent cependant d’adopter une vision plus réaliste des réalités guinéennes.

  5. Ceux qui ont réellement connu les faits dont parle Mme Halimatou Diallo quant aux loyaux loyaux services rendus par son défunt père à l’hôpital de Kindia notamment, ne peuvent éprouver qu’une insondable révolte face aux actes de bassesse ainsi perpétrés par les loubards du parti d’AC.
    Je sais l’occasion pour soutenir toute la famille et Mme Diallo mère qui fut elle-même une fonctionnaire modèle au service de l’administration à Kindia. C’est bien lamentable d’en arriver là encore, en 2018 !
    Pendant les deux jours, ce sont entre autres plusieurs personnes qui ont failli être massacrées, avec plus de 20 magasins ou boutiques saccagées ou incendiées à différents endroits du centre-ville. Mon humble sympathie va également à toutes ces victimes.
    Mais s’il est judicieux de porter plainte contre tous les auteurs identifiables de ces infames forfaitures qui rappellent les agissements des loubards du PDG de SST en 1956, force serait que le parti UFDG et la communauté qui est implicitement visée à travers ces actes, se ravisent de leur assurance ou confiance excessive en l’Etat guinéen, tel qu’il fonctionne notamment depuis la gouvernance chaotique d’AC.
    Il y a au minimum, un certain nombre de précautions dont on ne peut plus continuer à faire l’économie, et prétendre aspirer sérieusement à se sortir du statut d’exclusion politique dans lequel la communauté Hâli-Pular s’est laissé naïvement enfermer. Des initiatives judicieuses dont les effets seront efficaces, c’est tout ce qu’il suffirait pour rectifier les tirs…
    A la sœur effondrée Halimatou, je dirais simplement de savoir surtout rester la bonne Kindianaise qu’elle est. Car il n’est nullement besoin d’être spécifiquement sossou, toma, kissien, malinké, sarankolé, diakhanké ou peul pour l’être. Elle et son entourage se doivent cependant d’adopter une vision plus réaliste des réalités guinéennes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info