Accueil » Politique » Les femmes de l’opposition évoquent un risque d’implosion de la Guinée

Les femmes de l’opposition évoquent un risque d’implosion de la Guinée

Ce lundi 22 octobre, au terme d’une réunion au QG de l’UFDG à Hamdallaye, les femmes de l’opposition ont fustigé les cas de morts enregistrés lors des opérations ville morte, la semaine dernière.

Hadja Maimouna Bah, au nom de ses paires, a déploré la banalisation des ‘’tueries et la tentative maladroite et inadmissible du ministre de la  sécurité {Alpha Ibrahima Keira] tendant à défendre les forces de sécurité qui, selon lui, auraient travaillé de manière professionnelle’’.

‘’Nous exigeons que des enquêtes équitables soient menées afin que justice soit rendue’’, a-t-elle indiqué, avant d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la situation préoccupante de ‘’graves violations des droits humains en Guinée avec le risque d’implosion du pays qu’elles peuvent engendrer’’.

Les opposantes exigent la justice pour les morts et l’arrêt immédiat des tueries ainsi que tout autre type de violences à l’endroit des filles et fils de Guinée lors des manifestations pacifiques. Elles n’écartent pas l’option de reprendre les manifestations dans les prochains jours et demandent aux autorités de respecter les ‘’acquis sociopolitiques et les lois de la République’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info