Accueil » Politique » Makanera : ‘’Je ne serai pas à la marche de l’opposition’’

Makanera : ‘’Je ne serai pas à la marche de l’opposition’’

L’opposition au régime d’Alpha Condé a décidé de maintenir sa marche du jeudi 23 octobre en dépit de l’interdiction des autorités communales de Matoto et Dixinn. Cellou Dalein Diallo et sa bande compte bien braver cette décision en descendant dans la rue. Et ce sera sans Alhousseine Makanera, président du Front national pour le développement (FND).

Au micro de VisionGuinee, l’ancien ministre de la communication s’est abstenu de commenter la position qu’il a adoptée. ‘’Pour la marche d’aujourd’hui, je ne dirai rien du tout’’, s’est-il contenté de dire à notre rédaction, confirmant son absence aux côtés de ses pairs de l’opposition.

‘’Je ne serai pas à la marche de l’opposition. Je suis chez moi à Conakry, mais j’ai décidé de ne pas assister à la marche d’aujourd’hui. C’est tout ce que je peux dire’’, coupe court Makanera

La semaine dernière, l’ancien ministre de la communication évoquait, sur les antennes d’un média local, un malaise profond au sein de l’opposition. ‘’Si on parvient à tirer les leçons de ce qui se passe et qu’on parvient à se remobiliser pour faire face à l’avenir, ce n’est pas une mauvaise chose’’, avait-il confié à des médias.

‘’Je ne suis pas opposé à la marche. Ce qui s’est passé à Boké, pour une question d’unité de l’opposition, je m’abstiens de dire certaines choses. Les autres [l’UFDG] ne sont pas blancs comme neige’’, avait-il nuancé, s’abstenant de tout commentaire.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. L’avenir me démentira, peut-être. Mais, en général, ceux qui veulent quitter l’opposition commencent toujours comme ça : des petites piques, quelques piqûres, de légers grognements, le temps de se faire remarquer par le pouvoir. Et hop! on (re)part vers les prairies de la majorité présidentielle. Curieusement, ceux qui quittent l’opposition dirigée par Cellou crient toujours que l’opposition ne se résume pas qu’à lui, mais dès qu’ils quittent, c’est pour aller à la majorité. Etonnant, non?

    • Pourtant le pedn de kouyate, le pup, l’ufr… ne sont pas de la mouvance. On a juste développé une mentalité qui veut qu’on est opposant que quand on est avec cellou Dalein. Tant que cellou Dalein n’arrive pas à réaliser que ses manifestations inutiles violentes ne plaisent pas à la majorité des guinéens, il se fera toujours isolé et stigmatisé. Quand il y a des manifs on ne voit que les gens de sa communauté. Ça ne rassure pas les autres de leurs motivations politiques. Il doit maintenant penser à une autre stratégie capable de fédérer tous ceux qui sont opposés à la gouvernance actuelle du pays. Personnellement Alpha ne m’enchante pas. Mais je ne suis pas sûr de la capacité de Dalein de faire mieux que lui. Car, il ne parle que des choses subjectives et jamais de son projet de développement. Sidya qui pourrait servir de vraie alternance est victime de l’ethnicisation de la politique. On croise les doigts pour lui d’ici 2020.

  2. C’est toute la stratégie de base de l’UFDG et de cette opposition dite républicaine qu’il faut avoir le courage et la clairvoyance de repenser.
    Car le seul effet d’annonce désastreux de cette défection de dernière minute du leader du FND, qui est censé pourtant être le porte-parole de l’OR, constitue en soi une parfaite illustration de cette indispensable nécessité de privilégier la « qualité » au « nombre », si ses leaders crédibles veulent obtenir plus de cohérence et d’efficacité dans leur projet politique commun. Et en particulier, on ne dira jamais assez à CDD que s’il veut éviter absolument que l’UFDG ne soit renvoyée à la communauté Hâli-Pular, tout comme le PUP l’était à la communauté soussou sous l’ère Conté, et le RPG à la communauté mandingue depuis 2010 notamment, il faudrait qu’il renonce à devenir le prochain PR de Guinée. Et encore, ce n’est même pas sûr.
    Quand on se bat contre un ennemi pernicieux, il ne faut jamais s’attendre à ne subir que des coups honnêtes et conventionnels, comme le dit l’adage.
    On peut toujours se tromper, mais avec des opposants comme Makanéra, l’OR aura plus à perdre qu’à gagner, si victoire il y a un jour. C’est le moindre des enseignements que l’on puisse tirer des évènements sociopolitiques du pays, ne serait-ce que depuis le 4 février 2018.

  3. Cellou dallein alias (Satan rouge ) ce dit que l’opposition ne ce résume qu’à lui donc aillant ses ideos il perdra à chaque fois des alliés et à tout prix

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info