Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Dalein appelle ses partisans à continuer le combat : ‘’il n’est pas question de reculer’’

Dalein appelle ses partisans à continuer le combat : ‘’il n’est pas question de reculer’’

Le chef de file de l’opposition a déploré la mort de plus de 98 personnes dans les manifestations politiques. Cellou Dalein Diallo affirme qu’aucune enquête n’a été menée pour identifier les auteurs de ces actes.

Ce samedi 3 novembre, devant une foule de militants, l’ancien Premier ministre s’est demandé ‘’pourquoi ils ont refusé de mener des enquêtes pour identifier l’agent en uniforme qui a tiré sur Zakariou en 2011 ? Est-ce qu’ils ont compatit lorsqu’on a tué 12 personnes en même temps ?’’.

Dalein affirme qu’ailleurs, en pareilles circonstances, les dirigeants écourtent leurs séjours s’ils sont à l’étranger pour rentrer au bercail. ‘’Ils viennent compatir avec le peuple. On les entend sévir même verbalement contre les auteurs des crimes. Ici, avez-vous entendu Alpha Condé ?’’, demande-t-il à ses partisans réunis en assemblée générale.

‘’Lorsque l’escadron qui est à Wanindara a tué 4 personnes au mois de mars dernier, vous l’avez entendu parler ? Des ont été assassinés à 1h du matin à Zogota, vous l’avez entendu parler ? Voilà un régime corrompu et criminel. Mais nous sommes désormais engagés dans la résistance. Ce sera difficile, mais la victoire est de notre côté. Il n’est pas question de reculer’’, lance-t-il dans la foulée.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

6 comments

  1. L’Etat RPGiste n’a certes ordonné aucune enquête judiciaire, mais où sont les copies des plaintes (même contre X) que l’opposition guinéenne a déposées ou aidé des familles de victimes à déposer ?
    On sait que notre justice aux ordres du pouvoir n’aurait pas donné suite à ces plaintes, mais au bout de quelques refus réitérés, l’UFDG et le BL notamment auraient eu politiquement toutes latitudes pour en référer aux juridictions compétentes de l’UA et/ou de l’ONU, voire de l’UE.
    Cela n’aurait certes pas empêché AC d’asseoir sa stratégie de meurtres ethnico-politiques récurrents, mais il n’aurait pas fait assassiner cyniquement autant de citoyens innocents, en toute quiétude sociale.
    Par ailleurs, CDD, qui avait entre autres malencontreusement opté pour le mutisme; au lieu d’aider à la manifestation de la vérité sur les horreurs bestiales du 28/09/2009, qui avaient failli l’emporter personnellement, n’en est pas à une preuve près des limites de sa stratégie politique. Ce fut d’ailleurs l’un des tout premiers mauvais calculs électoralistes que je lui reproche régulièrement depuis 2011.
    C’est en effet politiquement utopique ou hypocrite de sa part, de vouloir demander à quelqu’un qui se fiche visiblement d’une nation et de ses institutions, de se muer volontairement en un dirigeant soucieux de favoriser l’émergence d’un Etat de droit dans ce pays…
    Les 98 manifestants ou autres Peuls ciblés et tués par des tirs à balles réelles et les victimes des horreurs de Zoghota, Galapaye et du stade du 28 septembre 2009, eux, l’ont compris à leurs dépens, là où leurs mémoires reposent désormais. La gouvernance d’AC n’agit à tous points de vue que comme un catalyseur de tensions et de divisions, pour la société guinéenne.
    C’est d’ailleurs pour cela qu’en attendant que le Ciel NOUS gratifie d’une potentiel meilleur choix politique d’ici 2020, que l’on ne peut que rappeler aux Guinéens avisés qu’ils ne pourront pas trouver mieux que l’offre politique de l’OR actuelle, pour réussir à remettre ce pays dans le bon sens du progrès sociopolique et économique, après l’avoir sorti de sa léthargie endémique.

  2. Malgré tous ces crimes t’as pris des 2 mains pour serrer la main d’alfa kone arrête donc ton hypocrisie

  3. Il ne faut pas noyé le poisson l’affaire zogota n’est pas liée aux manifestations non autorisées sur l’axe. La loi est claire toute manifestation non autorisée doit être réprimée, et en cas dérapage l’organisateur en est responsable voilà ce à quoi Cellou doit s’attendre dans les jours à venir. La constitution donne le droit de manifester mais la loi organique donne le droit aux autorités d’interdire, reportée ou changer votre itinéraire selon l’évaluation des causes. Ceux qui braveront l’interdit seront tenu responsable des dégâts causés au cours de la manifestation.

  4. Cellou dalein diallo profite de l absence de l autorité de l ETAt en Guinée pour déstabiliser le pays

  5. Bien vrai mo sylla

  6. Une nouvelle atitude

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info