Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Société » Alpha Condé bombarde Baffoe Camara directeur général de la police nationale

Alpha Condé bombarde Baffoe Camara directeur général de la police nationale

Par décret présidentiel, le chef de l’Etat, Alpha Condé a procédé mercredi soir à des nominations au sein du département de sécurité et de la protection civile.

Le contrôleur général Ansoumane Camara ‘’Baffoe’’ prend les commandes de la direction générale de la police nationale, après plusieurs années à la tête des unités d’intervention et de sécurité. Il est secondé par Siba Albert Toupou, contrôleur général de police, précédemment président du comité technique sectoriel de la réforme.

A la direction générale du renseignement intérieur, Zakaria Cissé conserve son poste de numéro 1. Le commissaire divisionnaire Alphonse Loua est nommé directeur général adjoint du renseignement intérieur.

Au sein de la protection civile, Moussa Camara a été confirmé à son poste par Alpha Condé. Ibrahima Kalil Soumah, précédemment directeur régional de la police de Conakry, devient son adjoint.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmai.com




3 comments

  1. Bien fait.baffoe merite plus que ca.il est trees Patriot

  2. Pour ceux qui doutaient encore que sur ordres d’AC et de son PM que les jeunes Peuls sont ciblés et tués par des tirs à balles réelles des forces de sécurité ou des milices enrôlées par le pouvoir, voila une preuve matérielle qu’ils ne pourront plus refuter.
    Par cette promotion du maître d’oeuvre en chef de cette répression, leur message ne peut pas être plus clair en ce mercredi 7 novembre où ils viennent de faire assassiner deux nouveaux jeunes innocents.
    Désormais, après la tentative d’assassinat visant le symbole de l’aspiration légitime à de l’alternance politique dans ce pays, c’est à toute la communauté peule de savoir s’il faut que ce pouvoir nous fasse collectivement un dessein pour comprendre.
    La seule solution qui permettrait d’arrêter cette spirale de tueries de nos jeunes, c’est de prendre au plus vite des mesures dissuasives pour protéger la communauté. Mais c’est avant tout vers CDD, qui disait à qui veut l’entendre, en avril 2011, qu’il nétait pas là pour préparer une guerre, que tous les regards de la communauté doivent légitimement se tourner désormais.
    Soit il prend ses responsabilités, soit d’autres le font à sa place pour protéger nos populations. Mais cette humiliante terreur ne peut pas continuer ainsi en toute impunité, sans qu’une réaction judicieuse ne soit rapidement entreprise. Trop c’est trop !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info