Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Lansana Kouyaté reproche à Dalein d’avoir conclu un ‘’accord farfelu’’ avec le RPG Arc-en-ciel

Lansana Kouyaté reproche à Dalein d’avoir conclu un ‘’accord farfelu’’ avec le RPG Arc-en-ciel

Des conseillers municipaux peinent à être installés dans leurs fonctions, neuf mois après leur élection. Des violences post-électorales ont entrainé des morts. Le président du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) reproche au chef de file de l’opposition d’avoir conclu un deal avec le RPG Arc-en-ciel.

‘’Des lois existent, comment peut-on aller à des accords qui ne servent à rien ?’’, se demande Lansana Kouyaté, interrogé lundi dans les Grandes gueules, avant de préciser que ‘’depuis neuf mois, les communales sont quasiment sans résultats. Dans beaucoup de localités qui ne sont pas à minimiser, nous sommes sans maire’’.

L’ancien Premier ministre déclare son parti était contre la signature de l’accord du 8 aout. Parce que, dit-il, ‘’nous savions qu’il ne sera même pas appliqué’’. Et à l’en croire, ‘’quand on négocie avec celui qui n’a pas respecté un, deux, trois accords, il faut savoir qu’en signant un autre, il vient avec des arrière-pensées’’.

A qui veut l’entendre, M. Kouyaté dit que signer cet accord, censé mettre fin à la crise post-électorale, a été une ‘’erreur politique’’ pour Cellou Dalein Diallo. ‘’Le président de l’UFDG a daigné s’asseoir encore avec la mouvance présidentielle pour essayer de sortir un accord que je considère farfelu. Il n’a rien résolu, c’est d’ailleurs cet accord qui a entrainé ces morts’’, persiste et signe l’ancien patron de la Primature.

Il rappelle au président de la République, garant de la stabilité, qu’il ne sert à rien de déployer son intelligence politique pour aboutir à des morts. Il invite Alpha Condé à se mettre au-dessus de la mêlée et à chercher à comprendre les angoisses que vivent ses compatriotes.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. A qui veut l’entendre, M. Kouyaté dit que signer cet accord, censé mettre fin à la crise post-électorale, a été une ‘’erreur politique’’ pour Cellou Dalein Diallo. ‘’Le président de l’UFDG a daigné s’asseoir encore avec la mouvance présidentielle pour essayer de sortir un accord que je considère farfelu. Il n’a rien résolu, c’est d’ailleurs cet accord qui a entrainé ces morts’’, persiste et signe l’ancien patron de la Primature.

    Il n’est nullement besoin d’être un porte-parole de CDD ou un communicant de l’UFDG, pour trouver un côté calculateur et farvelu à cette analyse du leader du PEDN (ou ce qui en reste encore…)
    En effet, dans l’Etat voyou qu’AC et son entourage RPGiste ont visiblement institué depuis 2010, ce dossier était précisément celui où il valait mieux se contenter d’un mauvais accord du 8 août 2018, que de continuer un blocus total qui n’aurait profité qu’au plan machiavélique du camp présidentiel; que LK connaît pourtant mieux que quiconque d’autre: trouver un prétexte pour n’organiser ni les législatives de 2019 ni la présidentielle de 2020 aux dates constitutionnellement prévues.
    Par ailleurs, qui sait si ce n’est pas à une réédition des horreurs du 28 septembre 2009 que l’on aurait assisté durant la manifestation de rue de l’OR, qui a été ainsi heureusement annulée in extremis pour le 9 août dernier ? Il ne faut évidemment pas demander à l’ancien PM de Conté, qui aura bénéficié inutilement des meilleures circonstances de nomination de toute l’histoire de l’Etat guinéen, d’approuver objectivement les rares bonnes réussites de son adversaire politique UFDGiste, mais tout de même…
    L’accord du 8 août 2018 marquera, quoi que l’en dise, un tournant décisif dans l’indispensable lutte contre les stratégies souvent grossières et crapuleuses dont le pouvoir RPGiste était en passe de détruire le système électoral guinéen, en dévoyant tous les maigres progrès de démocratisation et de crédibilité qu’on lui soupçonnait jusqu’à la présidentielle de 2010.
    Ensuite, LK serait on ne peut plus de mauvaise foi politique, s’il pensait sérieusement que c’est l’accord en soi qui est la cause véritable des morts et des violences inouïes auxquelles on assiste depuis des semaines. Mais si le leader du PEDN en est encore à inviter AC à « se mettre au-dessus de la mêlée », il y a réellement de quoi s’interroger sur la classe politique guinéenne, telle qu’elle fonctionne encore en cette fin 2018…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info