Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Une manifestante accuse un policier de l’avoir tabassée : ‘’il m’a donné un coup de pied dans le dos’’

Une manifestante accuse un policier de l’avoir tabassée : ‘’il m’a donné un coup de pied dans le dos’’

Des femmes ont bravé l’interdiction de manifester pour protester contre les violences meurtrières et réclamer justice pour les victimes. Des policiers sont accusés d’avoir fait usage de la force pour réprimer les protestataires.

Aminata Doumbouya déclare avoir été prise à partie par un agent de police à la Minière. Rencontrée par VisionGuinee, elle a accepté de raconter sa mésaventure.

‘’Nous étions en train de marcher quand un policier s’est dirigé vers moi en me traitant de tous les noms d’oiseaux, affirmant que je fais partie de ceux qui ternissent l’image de ce pays à travers les marches. Il m’a prise à partie et m’a donné un coup de pied dans le dos. Je suis tombée par terre’’, se souvient la manifestante.

‘’Dieu jugera entre nous. Tout ça montre que ça ne va pas du tout dans ce pays. Quelle que soit la durée, Dieu va trancher. Et quelle que soit le temps que quelqu’un fera au pouvoir, un jour il va quitter’’, ajoute la victime en larmes.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Bien fait.tu savais bien que la Marche etait interdite

  2. Tu devrais être à la cuisine pour préparer le plat de tes enfants ou de ton époux.

  3. Les révélations de cette dame sont à prendre très au sérieux par les organisateurs des manifestations. Car cela tendrait à prouver que les agents chargés de les réprimer, sont également investis d’autres inavouables rôles funestes.
    Il serait donc opportun d’écouter Mme Aminata Doumbouya et l’aider, si elle le souhaite, à porter plainte contre X, pour les violences les propos injurieux qu’elle a subis.
    Car les manifestations de rue, tout comme les « villes mortes » ou les grèves sont légales et constitutionnelles, c’est la décision du gouvernement de les interdire qui est illégale et anti-constitutionnelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info