Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Économie » Kassory Fofana : ‘’lutter contre la corruption, ce n’est pas simplement sévir…’’

Kassory Fofana : ‘’lutter contre la corruption, ce n’est pas simplement sévir…’’

Le Premier ministre fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. C’est dans cette optique que Kassory Fofana a rencontré vendredi à la primature les inspecteurs des différents départements ministériels pour les appeler au respect des procédures de travail.

‘’Lutter contre la corruption, ce n’est pas simplement sévir contre les irrégularités qu’on constate. C’est aussi et surtout prévenir ces irrégularités pour qu’elles n’interviennent pas’’, a indiqué le chef du gouvernement à ses convives.

Très souvent, professe le Premier ministre, ‘’les conditions de recrutement ne sont pas structurées. Les conditions de travail ne sont très bien définies. Les manuels de procédure ne sont pas souvent en place’’. Pis encore, selon toujours Kassory Fofana, ‘’les gens sont nommés sans savoir l’étendue de leurs responsabilités ou les approches qu’il faut pour s’acquitter de leurs devoirs’’.

Il demande aux inspecteurs de jouer leur rôle pour normaliser les procédures de travail au niveau des entités relevant de leurs départements et veiller scrupuleusement au respect de ces procédures.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info




2 comments

  1. Le PM d’AC se moque vraiment de l’intélligence des Guinéens en reparlant encore de lutte contre la corruption ambiante alors que:
    – Sékhoutouréyah a été transformé en véritable repaire ultime pour tout ce que le paysage politique guinéen comptait comme de « cadres » en perte de vitesse, à ne surtout pas laisser aller se réclamer de l’opposition et ce, peu importe ce qu’il en coûtera au contribuable guinéen;
    – tout le monde voit la corruption à ciel ouvert dont le pouvoir RPGiste est entrain d’user pour acheter les votes des conseillers dans le désastreux processus d’installation des bureaux exécutifs des conseils communaux;
    – la frénésie du pillage des ressources naturelles se poursuit sur la base de projets opaques, dont les marchés continuent d’être attribués de gré à gré notamment;
    – le PR et son PM selon certaines sources seraient suspectés respectivement d’avoir déjà amassé une fortune personnelle de l’ordre 6 milliars USD sans compter son budget de 150.000 euros/jour pour l’un, et de bénéficier d’une rente sur la vente des mines de Boké estimée à 1.000 euros/jour, pour l’autre.
    C’est dire à quel point, les Guinéens toutes catégories d’âge et de conditions sociales confondues devraient s’aviser de comprendre que ce n’est pas seulement la vie des jeunes Peuls entre autres qu’ils font tuer impunément, qui ne représente rien aux yeux des tenants du pouvoir RPGiste, mais bien toute aspiration légitime au bien-être social, économique et culturel qui profiterait équitablement au plus grand nombre d’entre eux. Car c’est l’essence même de la corruption d’être forcément sélective et discriminatoire (…)

  2. Le PM d’AC se moque vraiment de l’intélligence des Guinéens en reparlant encore de lutte contre la corruption ambiante alors que:
    – Sékhoutouréyah a été transformé en véritable repaire ultime pour tout ce que le paysage politique guinéen comptait comme de « cadres » en perte de vitesse, à ne surtout pas laisser aller se réclamer de l’opposition et ce, peu importe ce qu’il en coûtera au contribuable guinéen;
    – tout le monde voit la corruption à ciel ouvert dont le pouvoir RPGiste est entrain d’user pour acheter les votes des conseillers dans le désastreux processus d’installation des bureaux exécutifs des conseils communaux;
    – la frénésie du pillage des ressources naturelles se poursuit sur la base de projets opaques, dont les marchés continuent d’être attribués de gré à gré notamment;
    – le PR et son PM, selon certaines sources, seraient suspectés respectivement d’avoir déjà amassé une fortune personnelle de l’ordre 6 milliars USD sans compter son budget de 150.000 euros/jour pour l’un, et de bénéficier d’une rente sur la vente des mines de Boké estimée à 1.000 euros/jour, pour l’autre.
    C’est dire à quel point, les Guinéens toutes catégories d’âge et de conditions sociales confondues devraient s’aviser de comprendre que ce n’est pas seulement la vie des jeunes Peuls entre autres qu’ils font tuer impunément, qui ne représente rien aux yeux des tenants du pouvoir RPGiste, mais bien toute aspiration légitime au bien-être social, économique et culturel qui profiterait équitablement au plus grand nombre d’entre eux. Car c’est l’essence même de la corruption d’être forcément sélective et discriminatoire (…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info