Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Mouctar Diallo : ‘’le gouvernement n’a pas interdit les manifestations’’

Mouctar Diallo : ‘’le gouvernement n’a pas interdit les manifestations’’

Depuis des mois, les protestations de rue sont étouffées dans l’œuf, au motif qu’elles ne sont pas autorisées. Interrogé mardi par Africa 2015, le ministre de la Jeunesse, Mouctar Diallo, a assuré la défense du gouvernement.

Le président des Nouvelles forces démocratiques affirme que, contrairement à ce qui se dit dans les médias, le ‘’gouvernement n’a pas interdit les manifestations’’, avant de se livrer à un exercice d’explications pour convaincre l’opinion.

‘’Nous n’avons pas vocation à interdire les manifestations. Il y a eu un constat sur des violences extrêmes qui occasionnent des morts, la destruction de biens et qui créent une situation d’instabilité’’, explique Mouctar Diallo.

Au regard de ce contexte particulier, continue le ministre de la Jeunesse, ‘’il a été dit de suspendre pour l’instant les manifestations qui mettent tout le monde en danger en attendant que des conditions se présentent pour l’exercice plein du droit de manifester’’.

A qui veut l’entendre, le ministre de la Jeunesse dit que le gouvernement ne s’est nullement pas inscrit dans une volonté manifeste de violer la loi. ‘’Les mesures qui sont prises tendent à préserver des vies humaines et à garantir la sécurité’’, se défend-il en rappelant que face à une situation exceptionnelles, il faut des mesures exceptionnelles.

‘’Ce n’est pas une décision pérenne. Elle a été prise dans le but de faire régner l’ordre public pour que chacun se sente en sécurité’’, conclut-il au micro de nos confrères.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. toia moctar diallo et diallo ousmane vou set arivist,detret vou thraie nou more

  2. C’est cela même, l’éternelle vocation des « ministres alibis » sous les ethnocraties dictatoriales qui se succèdent en Guinée depuis 1958. Ils ne sont jamais promus uniquement pour leurs qualités intrinsèques ou leur statut de « porteurs d’eau », mais pour qu’ils se sentent obligés d’en faire toujours plus que les autres y compris dans le zèle démagogique, le fayotage ou la traitrise envers leur propre communauté qui est censée portant se satisfaire d’être représentée par eux.
    Sinon, comment comprendre autrement qu’un Mouctar Diallo, surtout lui, ne trouve pas mieux à faire, que de se livrer à cet impossible execice de vouloir défendre l’indéfendable; à propos de l’interdiction illégale des manifestions pacifiques, que l’article 10 de la constitution garantit pourtant ?
    Mais on sait que la soupe d’AC et de son clan mafieux a toujours un prix politique, même lorsqu’elle est servie gratuitement, surtout à des représentants de l’élite peule de Guinée (…)

  3. Bonne explication. Cellou tu enteds ca, même Toto a compris le sens de cette indiction c’est un jeune leader Politique qui donne l’ABC des sciences po à l’opposition la plus bête d’Afrique. C’est eux qui sont les futures président de cette guinée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info