Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Elhadj Sékhouna Soumah met les points sur les i : ‘’Nous sommes derrière Dieu, pas un chef de l’Etat’’

Elhadj Sékhouna Soumah met les points sur les i : ‘’Nous sommes derrière Dieu, pas un chef de l’Etat’’

Le Premier ministre, des ministres, députés, directeurs et autres hauts commis de l’Etat, natifs de la Basse Côte, se sont donné rendez-vous ce samedi 1er décembre à Tanènè dans la préfecture de Dubreka, chez le patriarche Elhadj Sékhouna Soumah.

‘’Si tu entends démocratie, c’est parce que la Guinée est indépendante. Et qui parle d’indépendance de la Guinée parle de la Basse Guinée. Les basse-côtiers sont patients’’, assure le chef coutumier, habitué des polémiques, qui s’exprimait en langue locale soussou devant un auditoire acquis à sa cause.

Dans toute la Guinée, à l’en croire, ‘’s’il faut citer ceux qui contre le gouvernement et le président de la République, tu n’auras plus de 5 soussous. Tout le reste vient des autres ethnies. Parce que nous, nous sommes derrière Dieu, pas un chef de l’Etat’’.

C’est pourquoi, dira Elhadj Sékhouna Soumah, ‘’dès qu’un président est élu, nous le respectons et le protégeons. Nous ne luttons contre lui’’.

Diverses versions ont circulé sur l’objet de la rencontre de Tanènè. Mais pour le Kountigui, il est tout à fait normal que les basse-côtiers se retrouvent pour parler de leur région. ‘’Les gens racontent beaucoup de choses. Depuis 3 ans, je suis Kountigui. J’ai prêté serment à Kindia. Les basse-côtiers ont fait de moi leur chef coutumier. J’avais dit que chaque année, nous nous réunirons à deux reprises pour  parler de la Basse Guinée’’.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. DIEU te suit à la lettre, au lieu de prêcher l’amour et l’entente entre tous les fils de ce pays tu es devenu promoteur de la haine ethnique et de la division mettant en péril le tissu social au vu et au su des faux gouvernants qui encouragent tes actes ignobles par leur mutisme, mais ce même DIEU ne dort jamais….

  2. La guinee est une fabrique de la France coloniale pendant la deuxième décennie du siècle dernier. Précisément après l’arrestation du roi du Labe Alpha Yaya rn 1912 qui marqua l’annexion du royaume du Foutah Djallon.
    En 1958 les habitants de ce territoire de 245 857 km2 ont choisi de vivre ensemble en depit de leurs differences cuturelles, lingustiques et de leurs milieux naturels.ils n’étaient absolument pas obligés de rester dans le même pays, le même etat pour fonder une nation. Il ya pleins d’exemples de peuples qui ont choisi la séparation. Ce fût le cas de l’Inde et le Pakistan la Guinée Bisau et le Cap ou encore la Hongrie et l’Autriche. Ces pays ne se portent pas plus mal pour autant.
    Tout ceci pour dire que si après 60 ans nous constatons que le vivre ensemble est devenu impossible l’option d’une séparation a l’amiable ne doit pas etre unsujet tabou. A mon avis un système fédéral a l’image de la Suisse conviendrait mieux ce pays la Guinée créé artificiellement par la France coloniale.
    Bref pour résumer en langage simple :
    SI ON NE PEUT PAS VIVRE ENSEMBLE ET QU’IL SE TROUVE QUE DES CITOYENS SOIENT TRAITÉS D’ÉTRANGERS DANS LE LE PAYS DE LEURS ANCÊTRES. MAIS ALORS QU’ON SE SEPARE . C’EST NE SERA PAS LA FIN DU MONDE BON SANG.
    Y EN A MARRE!!!

  3. Cet homme est un danger pour notre pay wallahi!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info