Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Politique » Lansana Kouyaté dévoile ‘’comment Alpha Condé a pu disloquer l’opposition’’

Lansana Kouyaté dévoile ‘’comment Alpha Condé a pu disloquer l’opposition’’

Le président de la République est en passe de gagner un pari. Alpha Condé, lors d’une rencontre au palais du peuple, s’était engagé à fragiliser l’opposition guinéenne. Depuis sa déclaration, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et le chef de l’Etat a réussi à ramener dans le camp présidentiel bon nombre de farouches opposants.

Lansana Kouyaté, dans 7Vérité, révèle comment le numéro 1 guinéen est en train de gagner son pari. ‘’Celui qui s’est battu plus de 20 ans dans l’opposition pour venir démocratiquement au pouvoir a dit, après son élection, qu’il n’y aura plus d’opposants en Guinée’’, se souvient le dirigeant du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN).

Mais comment Alpha Condé s’y est-il pris pour fragiliser son opposition. ‘’C’est l’argent qu’on utilise, la corruption. A un moment donné, nous étions un bloc au selon de l’opposition. J’avais mis les autres en garde sur les visites individuelles chez le président de la République en leur disant ‘chaque fois qu’il invite l’un d’entre nous, qu’il aille avec un autre pour qu’il sente qu’on est en bloc’’’, explique-t-il.

A l’époque, à l’en croire, ‘’le président de l’UFDG m’a dit de lui faire confiance. Après toutes les visites nocturnes, le président Alpha Condé a pu disloquer le bloc’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com




2 comments

  1. Je m’inscris en faux contre cette explication du leader du PEDN. La réalité est qu’il n’y a jamais eu un véritable « bloc » de l’opposition; surtout dans les esprits des trois anciens PM de Conté qui étaient les leaders respectifs des trois principaux partis d’opposition au pouvoir d’AC, jusqu’aux législatives de 2013.
    LK, qui n’a rejoint l’opposition qu’après avoir été littéralement roulé dans la farine par AC, ne l’avait fait que pour éviter que le PEDN boudé par l’électorat de Haute-Guinée au profit du RPG, ne soit absorbé dans le RPG-AEC et ce, avec toutes les arrière-pensées politiques sur fond de prétentions infondées qu’on l’a vu afficher par la suite vis à vis de son homologue CDD.
    Après 2010, SIDYA n’était resté avec CDD dans le camp de l’opposition à AC, que dans l’espoir de voir celui-ci s’effacer à son profit pour la présidentielle de 2015. Et dès qu’il a compris que les partisans de ce dernier ne suivraient pas de telles consignes éventuelles, on sait comment AC a effectivement a réussi à user de son arme favorite, qu’est la corruption et les magouilles électorales.
    Par ailleurs, on sait bien que le semblant de cohabitation entre LK et SIDYA au sein de l’opposition ne se faisait pas non plus sous le signe des meilleurs esprits de collaboration sincère.
    Et même depuis 2016, que l’on voit des leaders de plus modestes partis quitter l’OR pour aller à la soupe du RPG-AEC ou rejoindre le camp présidentiel, pour des considérations électoralistes ou bassement matérialistes, peut-on vraiment dire que c’est un « bloc » d’opposition qu’AC a ainsi réussi à disloquer par la corruption ?
    Au regard du niveau des qualités patriotiques et vertueuses des élites guinéennes en général, et de notre classe politique en particulier, force est d’en douter fort.
    C’est d’ailleurs pour cela que CDD et ses alliés actuels gagneraient à comprendre qu’une OR recentrée sur des bases d’alliance équilibrées et fiables, réussirait bien plus efficacement face à la désastreuse gouvernance d’AC. Was-Salam !!

  2. Comme vous le savez.pourquoi unissez vous pas pour le bon (opposition ).
    Sans faire le p’tit malin entre vous, pour une nouvelle stratégie contre lui…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info