Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Société » Les cours ont repris partout sauf à Télimélé, Boffa, Boké et Lélouma, selon le ministre Mory Sangaré

Les cours ont repris partout sauf à Télimélé, Boffa, Boké et Lélouma, selon le ministre Mory Sangaré

Le ministre d’Education nationale et de l’alphabétisation s’est évertué jeudi à convaincre les députés que les cours ont repris dans les différents établissements du pays à l’exception des villes de Télimélé, Boffa, Boké et Lélouma.

Mory Sangaré, interpellé par des députés à l’hémicycle, a déclaré que son département a été demandé à tous les enseignants grévistes de rejoindre les salles de classe pour reprendre les cours avant que leurs salaires ne soient dégelés. ‘’Beaucoup l’ont fait. A date, il n’y a que Télimélé, Boffa, Boké et Lélouma qui trainent les pieds’’, assure le ministre d’Education nationale et de l’alphabétisation.

Pour étayer ses propos, il affirme avoir fait le déplacement à Pita où il a rencontré la notabilité ainsi que le syndicat des enseignants. ‘’J’ai échangé avec eux et les cours ont repris dans la localité’’, se targue-t-il, précisant que son ministère ‘’n’a rien contre Aboubacar Soumah. Je suis un enseignant. Ce n’est pas de plein gré que je peux décider de geler le salaire d’un enseignant. Le simple fait de dire qu’on suspendra les salaires a un effet dévastateur’’.

Mory Sangaré déclare que le gouvernement a fourni assez d’efforts pour améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants. ‘’En 2018, le gouvernement a payé 40% de salaire indiciaire avec effet rétroactif à tous les enseignants et fonctionnaires. Il a pris en charge tous les enseignants qui ont eu le deuxième certificat. Certains étaient à la retraite. Ils ont été rappelés. Il a aussi pris en charge tous ceux qui ont eu le certificat d’aptitude professionnelle’’, énumère-t-il.

Malgré tout, à l’en croire, ‘’sans l’intervention des parents d’élèves, nous n’aurions pas pu organiser les examens nationaux. Parce que le SLECG avait commencé à s’opposer à l’organisation de ces examens. Dès la reprise des cours en septembre, il s‘est précipité pour lancer un avis de grève générale et illimitée. Comme s’il n’y avait aucune possibilité de dialoguer avec le gouvernement qui a mis en place une commission interministérielle pour négocier avec le syndicat’’.

De l’avis du ministre de d’Education nationale et de l’alphabétisation, ‘’aucun guinéen ne refuse que le salaire de base [d’un enseignant] soit à 8 millions GNF’’. Il demande aux députés de se joindre à son département pour convaincre les enseignants de Télimélé, Boffa, Boké et Lélouma de reprendre le chemin des classes.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info




2 comments

  1. Menteur! Le Rpg a fondé son soubassement sur le mensonge donc tout est mensonge chez eux

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info