Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Annonces » A propos des étrangers dont fait allusion Elhadj Sékhouna : ‘’il parle des chinois ou des libanais’’

A propos des étrangers dont fait allusion Elhadj Sékhouna : ‘’il parle des chinois ou des libanais’’

Elhadj Sékhouna Soumah s’est retrouvé au cœur d’une nouvelle polémique après avoir interdit, le 1er décembre à Tanènè dans la préfecture de Dubreka, la vente de parcelles de terres à des étrangers.

Le coordinateur des Fulbhès et Haali pular relativise la sortie médiatique du chef coutumier de la Basse Côte. ‘’Elhadj Sékhouna Soumah a parlé des étrangers. Moi, j’estime qu’il parle des chinois qui sont à Boké et à Boffa ou des libanais qui ont acheté des terrains par-ci, par-là. Il s’agit de ceux-là’’, déclare-t-il.

Il précise qu’il n’a rien contre l’ancien président de la Commune rurale de développement de Tanènè.‘’Il est venu me voir, nous avons signé un pacte. Il a dit qu’il est mon adjoint. Chaque fois qu’il y a un décès ou un évènement important, nous nous rendons sur les lieux. Mais il y a longtemps que le gouvernement nous a divisés’’, regrette le doyen de la coordination des Fulbhès et Haali pular.

‘’Les trois [autres coordinations] sont autour du gouvernement. Nous, nous sommes rejetés. Pour quelle raison ?’’, cherche à savoir Elhadj Saikou Yaya Barry qui assure que la coordination Fulbhès et Haali pular dont il dirige n’est pas politisée.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info