Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Siguiri : Pourquoi les apôtres du 3e mandat ont fait marche arrière à la dernière minute

Siguiri : Pourquoi les apôtres du 3e mandat ont fait marche arrière à la dernière minute

A Siguiri, en Haute Guinée, des sirènes révisionnistes entendaient résonner le weekend dernier pour afficher leur soutien au président de la République, Alpha Condé, pour un troisième mandat. Des T-shirts et banderoles ont été confectionnés pour mettre la machine en branle. Les choses ne se sont pas passées comme prévu. Pourquoi ?

La question a été posée à Siné Magassouba, ancien directeur préfectoral de l’éducation de Boké, devenu secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de la préfecture de Siguiri.

“Nous avons estimé qu’il n’était pas l’heure de parler du troisième mandat. Le président est en visite de travail. Quand ça arrivera, on autorisera les gens à en parler. Et c’est le parti qui va l’ordonner”, indique M. Magassouba au Quotidien, qui précise que “ce soit le professeur Alpha Condé ou pas, le RPG est candidat à sa propre succession”.

“Ce n’était pas la peine de déranger le président. Je suis membre du comité central du RPG. Je ne dois pas ordonner un tel mouvement dans ma circulation dès lors que le bureau politique ne l’a pas ordonné”, ajoute-t-il, tout en assurant que son message à l’endroit de la population est tombé dans de bonnes oreilles.

“J’ai été bien écouté, parce que je suis un fervent RPGiste. En aucun cas, on ne devait gâcher la fête. J’ai pris la décision de dire [à la population] que le moment n’est pas arrivé. Au moment opportun, Siguiri, qui reste la capitale du RPG Arc-en-ciel, va s’organiser pour prouver aux gens que nous sollicitons un 3e mandat ou pas. Que ce soit le professeur Alpha Condé ou pas, c’est sûr que c’est un RPGiste qui sera au pouvoir”, coupe-t-il court.

Soupçonné d’être celui a ordonné à la population de s’abstenir de la réclamer un 3e mandat pour le président de la République, le préfet de Siguiri a apporté un démenti catégorique. “Ne me parlez pas de 3e mandat. En tant que préfet, j’ai fait une déclaration publique dans laquelle j’ai loué les efforts du président qui est un grand bâtisseur. J’ai posé les doléances de la population sans parler de 3e mandat”, assure Ibrahima Kalil Keita.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ça va arrivée avec le professeur Condé même

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info