Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Société » Alpha Condé : “Si on donne tous les contrats aux étrangers”

Alpha Condé : “Si on donne tous les contrats aux étrangers”

Le président de la République, lors de la clôture de la semaine africaine des sciences, a affirmé avoir demandé à ses homologues africains de privilégier les entrepreneurs locaux dans l’attribution des marchés publics.

“Il faut que les africains aient confiance en eux. J’ai dit à Abidjan qu’il faut que les chefs d’Etat africains aient confiance aux africains”, indique le numéro 1 un guinéen.

Très souvent, professe le chef de l’Etat, “on pense qu’un blanc faire une route mieux qu’un guinéen ou burkinabè. Si on donne tous les contrats aux étrangers, les africains ne pourront rien faire”.

“Ayons confiance en l’Afrique et aux africains. Il ne faut pas penser tout ce qui vient de l’Europe, de l’Amérique ou de la Chine est mieux. Moi, je n’ai pas eu besoin d’aller en Chine pour fabriquer des machines pour le fonio et autres”, dit-il pour illustrer ses propos avant de rassurer que lors de la prochaine Semaine africaine des sciences, “vous serez ahuris de voir ce que des gens qui n’ont pas été à l’université ont fabriqué”.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info




One comment

  1. De la pure démagogie mensongère de circonstance, qui ne se vérifie nullement dans la réalité de gestion des projets de pillage des ressources minières et hydroélectriques guinéennes engagés par le pouvoir RPGiste en Guinée.
    Alors que l’Etat guinéen recourt à l’aide financière et/ou à l’assistance technique de l’UE, entres autres, pour assurer jusqu’à l’assainissement des quartiers de notre capitale, la gouvernance d’AC est décidément en flagrante contradiction avec les propos panafricanistes creux qu’il tient à tout vent, pour tromper l’opinion nationale et africaine.
    Sinon, comment comprendre que notre chef d’Etat qui incite tant les Aficains à croire en leurs propres capacités, soit le seul dirigeant africain actuel qui n’a pas hésité à solliter l’aide de son homologue français pour « casser » la grève que le syndicat des enseignants et chercheurs poursuit légitimement encore dans le pays ?
    A part les réalités de substitution de Burkinabé ou Maliens aux Guinéens, qu’il favorise dans divers domaines et à chaque fois qu’il le peut, le verbiage panafricaniste d’AC ne trompera pas les authentiques et crédibles membres de la communauté scientifique africaine. Car ceux-ci savent mieux que lui, que l’on ne fait pas progresser une nation de manière cohérente et utile, en s’appuyant sur un Etat qui viole jusqu’aux les lois de sa propre constitution: un « Etat voyou », dont le fonctionnement rappelle plutôt les méthodes de gouvernance autocratique éculées de Macias NGuéma en Guinée Equatoriale des années 1970 et 1980.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info