Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Sport » Le dossier de la Guinée ‘’introuvable’’ à la CAF ? Bantama Sow sort de son silence : ‘’C’est une honte…’’

Le dossier de la Guinée ‘’introuvable’’ à la CAF ? Bantama Sow sort de son silence : ‘’C’est une honte…’’

Venu défendre son budget à l’assemblée nationale, le ministre des sports, Bantama Sow a été interpellé mercredi sur l’organisation de l’édition 2023 de la Coupe d’Afrique des Nations, initialement prévue en Guinée. VisionGuinee vous livre des extraits de sa réponse.

Aucune  notification écrite de la CAF sur le retrait de l’organisation de la CAN par la Guinée

Jusqu’aujourd’hui, la Guinée n’a pas reçu une notification écrite de la CAF. C’est par voie de presse qu’on entend ce que les gens raconteent. La CAF a dit qu’elle passe par voie de glissement. Donc, le Cameroun organisera la CAN 2021, la Côte d’Ivoire en 2023 et la Guinée en 2025.

Mise au point sur dossier de la Guinée

On a adressé une lettre d’intention à la Confédération africaine de football (CAF) pour l’organisation de l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations ou celle de 2021. La CAF n’avait pas ouvert les dépôts de candidatures. Quand j’ai remplacé le ministre Titi Camara, j’ai repris la même lettre. Je me suis fait accompagner par une forte délégation pour déposer le dossier de la Guinée en Egypte [au siège de la CAF].

Quand j’entends les gens dire que la Guinée n’avait pas de dossier, c’est une honte pour ceux qui le disent. Après nous, un autre ministre des sports et 5 ministres du gouvernement ont déposé le dossier de la Guinée à la CAF. La Guinée n’a pas été retenue ni pour 2019, ni pour 2021. Le comité exécutif, unanimement, a dit qu’en tenant compte du passé élogieux de la Guinée en matière de foot, qu’il donne la CAN 2023 à la Guinée. L’actuel président de CAF était membre du comité exécutif.

Le rétropédalage du vice-président de la CAF

Le monsieur [Constant Omari] qui a parlé sur les ondes, a rencontré le président de la Fédération guinéenne de football, par ailleurs président du COCAN 2023. Il était obligé de dire que c’est le journaliste qui l’a piégé.

La nécessité de bâtir des infrastructures…

Organiser ou pas la CAN, la Guinée ne doit pas lier son développement à un évènement. Nous devons réaliser des infrastructures sportives dans notre pays. Si la CAF fait appel au Maroc ou à l’Afrique du Sud, c’est parce qu’ils ont déjà les infrastructures. A tout moment, ils sont prêts. Qu’est-ce qui peut empêcher la Guinée d’avoir des infrastructures comme le Maroc ou l’Afrique du Sud ? Quel que soit le résultat du 9 janvier à Dakar, la Guinée doit continuer son chemin pour la réalisation d’infrastructures.

Par Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com




2 comments

  1. Quelle honte. on voit de la resignation, moi j’avais dit que ce regime etait au ange du fait qu’on entrevois de nous retirer la CAN, c’etait une candiadture hypocrite pour preuve il y’a aucune trace de cette CAN dans le budget du ministere des soprts de 2019, il n’y a que fonctionnement dedans pour que les gens se mette plein les poches. Bantama vous avez ete incapable de finir un stade qui est un don, vous pouvez faire quoi meme. Riendu tout Ferme la yandi.

  2. C’EST TOI BANTAMA QUI NOUS EMPECHE D’AVOIR DES INFRASTICTURES PARCEQUE TU NE FAIS QUE BAVER SUR NOUS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info