Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Aboubacar Soumah demande à Alpha Condé d’entendre le cri de cœur des enseignants

Aboubacar Soumah demande à Alpha Condé d’entendre le cri de cœur des enseignants

Samedi dernier au siège du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), le meneur de la grève des professionnels de l’éducation a lancé un cri de cœur au chef de l’Etat pour une résolution de la crise dans le système éducatif.

Aboubacar Soumah se dit prêt à négocier, mais refuse de suspendre la grève des enseignants qui dure depuis de deux mois. ‘’Nous ne sommes pas prêts à suspendre la grève et à négocier en présence des autres syndicats de l’’éducation. Nous l’avons dit au gouverneur de la Banque centrale de République de Guinée’’, indique le syndicaliste.

Réaffirmant la disponibilité du SLECG à dialoguer en tout temps et en tout en lieu pour une sortie de crise, il informe le chef de l’Etat que le gouvernement ‘’n’a aucune intention de nous appeler, encore moins honorer ses engagements’’.

‘’Le Premier ministre n’ayant aucune intention d’améliorer nos conditions de vie et de travail dit qu’il n’y aura d’augmentation de salaire jusqu’en 2020. Le gouvernement refuse de discuter avec nous et fait croire que les cours ont repris en montrant des images tronquées’’, martèle-t-il.

‘’Monsieur le président de la République, entendez le cri de cœur des enseignants’’, lance Aboubacar Soumah, qui invite le chef de l’Etat à s’impliquer pour sauver l’école guinéenne, tout en rappelant que ‘’l’histoire appréciera chacun selon les actes qu’il a posés’’.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Vous avez trop demandé, le problème a été très mal posé. Quand vous déclarer que la guinée est riche et les caisses sont pleines d’argents, cela veut dire que chacun peut aller se servir à volonté. Vous avez imposé un salaire à l’État c’est pas comme ça. Autant vous vouler 8 millions, autant l’armée, médecin et d’autres fonctionnaires veulent plus de 20.millions par mois.

  2. les causes de cette greve est le mal etre de tous les enseignats. On voi la vie ostentatoire des dirigeants de notre pays qui est pauvre et tres endettes, les detournements et l’impunite, sont garantie. les pauvres enseignant n’ont pas autre choix. Qui veut etre enseignat en Guinee ? Personne, car c’est synonime de misere. un cadre ou ministre en Guinee peut detourner l’equivalent du salaire d’un enseignant durant toute sa carriere en un vrac.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info