Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Politique » Un député du RPG estime le ministère de l’administration du territoire n’a pas joué son rôle à Matoto

Un député du RPG estime le ministère de l’administration du territoire n’a pas joué son rôle à Matoto

L’élection du maire de la commune de Matoto continue d’alimenter les débats au sein de la classe politique guinéenne. Le député Mohamed lamine Kamissoko pointe un doigt accusateur sur le ministère de l’administration du territoire qui, selon lui, n’a pas joué son rôle.

“Compte tenu de la situation que traverse la Guinée, on devrait situer les responsabilités. Quand on programme la mise en place des exécutifs communaux, pour éviter ce genre de problèmes, on doit prendre des mesures”, déclare Mohamed lamine Kamissoko membre du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel.

Le parlementaire dit ne pas comprendre pourquoi certains qui n’étaient pas concernés par le scrutin se sont retrouvés dans la salle au moment de l’élection du maire. “J’accuse le département de l’administration du territoire et de la décentralisation”, renchérit-il au micro de VisionGuinee.

Parlant de la décision du ministre Bouréma Condé d’invalider l’élection du maire et d’appeler à un nouveau scrutin, l’honorable Kamissoko estime que la mesure devrait être acceptée par les deux camps en lice pour le poste de maire pour apaiser les tensions.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info




2 comments

  1. Dans tout Etat obéissant au minimum des normes de fonctionnement normal, une telle faillite devrait être sanctionnée par la démission du ministre chargé de l’organisation de cette cérémonie. Mais l’on sait que des milliards GNF sont mis en jeu pour acheter la conscience à des élus peu scrupuleux, pour les faire voter en faveur du RPG-AEC. Par ailleurs, c’est CDD, entre autres, qui devrait réclamer la démission de Bouréma Condé, plutôt que de s’émerveiller de se prendre en photo avec lui dans des salons d’attente d’aéroport…
    Peu importe donc le temps que cela prendra, surtout que personne ne semble se soucier outre mesure du glissement de date des législatives, que cela occasionnera fatalement au passage.
    Business pour business, pourquoi s’empresser ainsi d’en finir avec un processus aussi financièrement juteux et politiquement avantageux pour le parti au pouvoir et certains de ses alliés stratégiques ?

  2. Je suis d accord avec vous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info