Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Un gendarme accusé d’avoir mortellement battu un homme à Mali

Un gendarme accusé d’avoir mortellement battu un homme à Mali

Trois individus pris en flagrant délit de consommation de drogue, ont été passés à tabac par un gendarme nommé Bakoye à Touba Bagadadji dans la préfecture de Mali. L’acte s’est produit le 19 décembre dernier. Selon des témoignages, l’un des trois hommes a succombé à ses blessures.

“Un gendarme a mis aux arrêts trois personnes qui consommaient du chanvre indien dans la sous-préfecture de Touba. Il les aurait bastonnés jusqu’à ce que l’un d’entre eux a rendu l’âme”, affirme Mamadou Aliou Bah, président de l’antenne préfectorale de l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme.

Le préfet de Mali, Harouna Souaré a été saisi de l’affaire qui a donné des instructions pour que le mis en cause soit entendu.

“Le préfet nous a rassurés que la loi sera appliquée et toutes les parties seront entendues”, explique M. Bah, joint au téléphone par nos confrères de la radio Espace Foutah. Ce que confirme Harouna Souaré.

La victime Abdoul Gadiri Diallo, âgée de 43 ans, est mariée père de sept enfants. Ses deux autres compagnons se portent bien. Le gendarme reste pour le moment introuvable dans la cité.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Une tragédie qui s’est déroulée depuis le 19 décembre. Les autorités de Mali en sont encore à prétendre être à la recherche du présumé gendarme coupable de l’assassinat de ce pauvre homme.
    Sans préjuger à priori d’un caractère ethniciste à ces actes de barbarie d’un autre âge, il faudra espérer que le préfet qui doit être lui-même de la région, ne ménage aucun effort pour retrouver ce gendarme et lui faire payer son crime, si les faits sont avérés.
    Une fois de plus, on ne peut pas s’empêcher objectivement de voir là ou ailleurs, des dérives qui ne peuvent s’expliquer souvent que par la trop insuffisante représentation de la communauté peule et hâli-pular notamment au sein des forces de défense et de sécurité de l’Etat notamment et ce, depuis l’avènement du pouvoir RPGiste d’AC (…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info