Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » Discours du nouvel an d’Alpha Condé : encore un qualificatif qui me dérange (opinion)

Discours du nouvel an d’Alpha Condé : encore un qualificatif qui me dérange (opinion)

Le Président Alpha Condé a pendant son adresse à la nation dit que certains quartiers de Conakry, capitale du pays qu’il dirige depuis 8 années maintenant, sont des zones de turbulenc. Depuis quand lesdites zones sont turbulentes au point d’y installer des Postes d’Appui (P.A) comprenant des forces policières, de gendarmerie et de l’armée ?

Monsieur le Président de la République,

En écoutant votre adresse traditionnelle à la Nation du 31 décembre, 2 points ont retenu mon attention et m’ont donné le titre de cette communication. Notez que je rencontrerai Bah Oury, vice-président exclu de l’UFDG, dont il est le principal fondateur mais que, je ne sais pour quelles raisons, vous n’avez pas mis à vos côtés. Nul analyste politique ne peut oublier l’apport de cet intellectuel dans le processus de démocratisation de la Guinée. En 1998, lors de la présidentielle de décembre, il était du Comité directoire de votre compagne que dirigeait son mentor, Professeur Alpha Sow. Nous parlerons de Matoto et bien d’autres sujets de l’actualité sociopolitique de notre pays.

Depuis janvier 2011, à différents moments de chaque année, j’habite Koloma Soloprimo, donc, tout proche du marché Koloma, à quelques centaines de mètres de Bambeto. C’est vous dire que j’ai été témoin de pratiquement tous les événements chauds qui ont suivi les marches de l’opposition. Des marches qui partaient généralement de Cosa, d’Enco 5 et parfois, d’ailleurs en direction du Stade du 28 septembre. Aboubacar Sylla, votre ministre d’État aux Transports, Mouctar Diallo, votre ministre de la Jeunesse, vos anciens ministres Jean Marc Teliano et Alhousseyni Makanera Kaké, etc. dirigeaient, en compagnie d’El-Hadj Cellou Dalein Diallo, chef de l’opposition officielle, ces manifestations.

Alors que les marcheurs sont de plus en plus fatigués de répondre aux appels du chef de l’UFDG, principale formation politique de l’opposition guinéenne, vous décidez, je ne sais pour quelles raisons d’installer ces P.A. qui, selon bien des analystes, « que ce soit en Guinée ou ailleurs, avec les réseaux sociaux d’aujourd’hui, résisteront difficilement à des manifestants déterminés et bien organisés ». Je les vois tous les jours et il m’a même été donné d’apprécier certaines de leurs actions citoyennes, comme celle de l’autre jour où j’ai été témoin d’une scène où un policier, poliment, a raisonné un conducteur de taxi sur l’illégalité du geste qu’il commettait (conduire en sens inverse de la circulation).

Signé Keira

Au plus fort des contestations politiques et sociales, ces P.A. n’ont pas été installés. Le siège du RPG Arc-en-ciel, qui se trouvait sur le rivage de la voie principale des marcheurs (Boulevard appelé Le Prince, mais que d’autres considèrent comme autoroute), a même été déménagé depuis quelques années, diminuant fortement les risques d’affrontements entre partisans des 2 importantes formations politiques du pays.

De nombreux commentateurs disent que ces P.A. « sont une signature du Ministre Alpha Ibrahima Keira, ancien cacique du régime Lansana Conté, qui a été également jeune dignitaire du PDG RDA de Sékou Touré ». Pour eux, « dès qu’il a pris fonction, il n’a pas tourné autour du pot. Il a fait comprendre que les méthodes fortes (de répression) de ces régimes l’inspireraient.

Et puis, n’oubliez pas qu’il est l’un des promoteurs de mouvements en faveur d’une modification constitutionnelle afin de faire sauter tous les verrous de la limitation des mandats pour qu’Alpha Condé puisse se présenter en 2020. Donc ces P.A. c’est dans la perspective de l’annonce de cette modification constitutionnelle car ces promoteurs du 3ème mandat croient que c’est de cette zone que tout partira. Très mauvais calcul, car Kaloum, Kankan et d’autres villes pourraient être les premières à descendre dans les rues avant que cette zone qualifiée de turbulente n’embarque dans le train».

Estimant que « c’est dans Bambeto, Cosa, Wanindara et Sonfonia que sont installés ces P.A. », ces analystes suggèrent « au gouvernement de trouver d’autres solutions car, dans ces quartiers c’est plus les descentes des forces de sécurité après les manifestations qui pose problèmes ».

Barrage de Soupiti (en construction)

100, voire même 200 Mgw en B.O.T.

Rappelez-vous M. le Président de la République qu’en mars 1988, lorsque j’étais en partance pour le Canada, vous avez ouvert votre carnet d’adresses pour me filer les coordonnées du Vice-président international de l’une des principales compagnies d’hydroélectricité au monde. Hydro-Québec, pour ne pas la nommer, qui fournit de l’électricité dans tout le nord-est des États-Unis et à des dizaines de millions de canadiens.

Dans votre adresse à la Nation, vous avez indiqué et je cite : « Nous allons renforcer l’énergie hydroélectrique par l’énergie solaire, dont 80 MGW prévus à Linsan. 40 MGW déjà signé avec Solveo, nous sommes en négociation pour 40 autres. Cela permettra de réduire le recours à l’énergie thermique». Notre pays a de grands besoins en énergie. Et comme le solaire est à la mode, retenez qu’il m’est possible de contribuer à le développer. Mieux encore à en fournir de l’hybride : solaire couplé à l’éolienne. Que ce soit 100 mgw ou 200 mgw, je suis en mesure de contribuer à les faire installer avant le 15 décembre 2019, aux mêmes conditions que celles accordées à Solveo, voire même plus favorable.

Juste me dire où, à Linsan ou sur la côte, dans la région de Boké, de préférence pas loin de Kamsar, ou même dans les 2 zones en même temps si vous le voulez, en mode B.O.T. (le  financement, la gestion et le transfert des installations remises à neuf à la Guinée à la fin du contrat), je suis en mesure de pouvoir convaincre des entreprises canadiennes à s’établir, à cet effet, en Guinée et créer du coup des dizaines d’emplois temporaires et permanents bien rémunérés.

Ibrahima Sory BALDE

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info