Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Politique » Guéguerre entre l’UFDG et l’UFR

Guéguerre entre l’UFDG et l’UFR

Un nouveau bras de fer a éclaté au grand jour entre l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et l’Union des forces républicaines (UFR) autour de la désignation de représentants devant siéger dans la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) au sein de laquelle sept sièges reviennent à l’opposition.

Cellou Dalein Diallo a déclaré jeudi qu’il a été saisi par le ministre de l’administration du territoire qui lui demande de transmettre à son département le nom des sept commissaires devant représenter l’opposition dans la nouvelle CENI.

‘’Nous avons adressé un courrier à la CENI pour lui demander quels sont les partis qui satisfont aux critères permettant de désigner des représentants en son sein. Elle a nous répondu en donnant la liste des partis ayant participé aux deux élections nationales précédant la mise en place de la CENI, c’est-à-dire les législatives de 2013 et la présidentielle de 2015 et qui ont obtenu au moins deux députés à l’assemblée nationale’’, indique-t-il.

Selon Dalein, ‘’il s’est avéré qu’il y avait trois partis [dans l’opposition] qui pouvaient désigner des représentants. L’UFDG, l’UFR et le PEDN. Nous avons invité ces partis à venir pour essayer de voir comment on applique la nouvelle loi sur la CENI. Lors d’une première discussion, on ne s’est pas mis d’accord sur le quota à attribuer à chaque parti’’.

L’ancien Premier ministre de rappeler que chacun des partis doit désigner un ou des représentants à la CENI au prorata des résultats obtenus aux élections nationales. ‘’Le calcul est facile à faire. L’UFDG avait droit à 5,53, l’UFR 1,14 et le PEDN 0,33. On a estimé que l’UFDG pouvait renoncer à ses 0,53 et l’UFR à ses 0,14 pour que le PEDN puisse obtenir un commissaire’’, explique-t-il.

‘’Le PEDN a accepté et désigné son représentant. L’UFR nous a informés qu’il transmet la liste de ses candidats à qui de droit. Il aurait présenté deux candidats. Nous, on a transmis les dossiers de 5 de l’UFDG et 1 du PEDN’’, précise-t-il.

Au total, le ministre de l’administration du territoire, le général Bouréma Condé, a reçu deux listes de huit représentants de l’opposition en lieu et place de sept. Ce qui fait un de trop.

‘’Il nous a dit qu’il a déjà reçu la liste de deux représentants de l’UFR, et six venant du chef de file de l’opposition. Il nous demande de nous entendre. Mais d’ici là, qu’il va mettre en place une CENI partielle’’, déplore l’ancien Premier ministre qui dit avoir pourtant agi conformément à la loi dans le partage du nombre de sièges.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info




8 comments

  1. Cellou tu as été troooooop gentil puisqu en mathématique:
    5,53 est sensiblement =à 6 ( pour UFDG).
    1,14 est sensiblement =à 1 ( pour UFR ) de orgueilleux Sidya Touré.
    0,33 est sensiblement =à 0 ( pour le PEDN ) de Lansana réfugié kouyaté.

    Pour être clair: Sydia sait pertinemment que son parti a droit à un seul représentant mais comme il voit que Cellou fait le Monsieur gentil pour sauver le PEDN, alors Sidya se bat pour récupérer le représentant que l’ UFDG veut offrir au PEDN.

  2. Lol, si les calculs la sont juste et que c’est cela la loi, l’UFR ne doit absolument pas avoir deux representants. Mais l’UFR est deja un parti de la mouvance, il ne devrait meme pas avoir de representant venant de l’opposition.

  3. Le problème ici,c’est l’UFR qui se réclame de la Mouvance Présidentielle et de l’Opposition Plurielle (assis entre 2 chaises musicales) selon son intérêt en jeux.
    Selon ce calcul en respectant la loi:UFR a zero ou un et,l’UFDG a droit a 6 (ayant obtenu 5.53 = 6).Mais,comme l’UFDG accepte de « Remorquer » le PDN pour avoir un Représentant à la CENI,cela est logique en Maths.Et UFR a droit à un (1.14) est loin de faire 2,même aux examens à l’école.
    Enfin,l’UFR doit arrêter cette polémique et,se concentrer à l’essentiel des élections législatives et Présidentielles.

  4. Vous êtes des crocodiles ladji et alpha pourquoi vous êtes si contre Sidy il ne revient pas chez vous il crée sa propre coalition il est le problème ,vous voulez tous les parties politiques qui est en guinee n’ont vous soutenu vos salle calcule là 44% jusqu’a présent sa est votre tête le monde évolue réveillé vous ok

    • Sylla tu confond tous. moi je ne suis pas de l’UFDG pour me dire qu’il ne revient pas chez nous, tous ce qui se passe ne me concerne point. Je n’ai fais juste que commenter ce que j’ai lu c’est pour cela que j’ai dit » si cela est juste », mais le guineen est devenu hostile a la verite. on confond tous des que notre interet est touche. Quand il y’a partage il faut des criteres, Sylla si tu n’es pas d’accord avec ce chiffre donne nous les criteres qui font que ton UFR doit avoir deux representants?

  5. Ce partage se fait entre les partis de l’opposition et de la manière dont ils pensent être bonne et acceptable. S’ils ont décidé de le faire au prorata des résultats obtenus par tel ou tel parti lors des élections passées c’est un partage quasi égalitaire. Ils pouvaient en faire autrement selon leur vouloir. Puisse que la loi n’impose aucune voie à suivre. Je souhaiterais qu’ils se comprennent entre eux pour éviter des troubles.

  6. L’opposition guinéenne vient de faire preuve d’une grande naïveté !!
    Le Général Bourema Condé, ministre de l’administration du territoire demande au Président de l’UFDG de lui adresser la liste des 7 commissaires de l’opposition, devant siéger à la nouvelle CENI et vous vous exécutez ; vous vous précipitez, comme des clébards devant un os !!
    Cette guéguerre de postes au sein de la CENI, entre l’UFDG et l’UFR est vraiment ridicule et n’honore pas l’opposition !!
    Les dés sont pipés par le RPG ; la CENI, version Alpha Condé n’est pas indépendante et n’a organisé que des élections calamiteuses, depuis l’arrivée au pouvoir du dictateur Alpha Condé !!
    Pourquoi maintenir le statut quo, en vous contentant de désigner vos 7 représentants ; sans faire de bilan pour trouver les remèdes pour rendre la CENI véritablement impartiale et indépendante !!
    L’UFDG aurait dû exiger des pourparlers entre l’opposition Républicaine et le parti au pouvoir RPG, pour la réforme de la CENI, comme vont le faire, dès le 21 janvier 2019, nos voisins ivoiriens, qui vont mettre sur pied une nouvelle commission électorale indépendante et consensuelle pour leur élection présidentielle de 2020 !!
    L’UFDG devrait plutôt exiger un nouveau texte consensuel, portant organisation, attributions et fonctionnement d’une nouvelle CENI ; cette désignation actuelle des commissaires est donc secondaire !!
    Ce sont les garanties de disposer d’une CENI réellement indépendante pour l’élection présidentielle de 2020, qui sont primordiales et non se précipiter pour organiser des élections législatives qui seront à nouveau contestées.
    Aboubacary Siriki persiste et signe : dans les grandes démocraties, on organise d’abord l’élection présidentielle ; puis, les élections législatives pour donner une majorité à l’assemblée nationale, au nouveau Président élu, pour pouvoir gouverner !!
    Alpha doit donc proroger simplement le mandat des députés et engager des négociations avec l’opposition pour une CENI consensuelle pour qu’en 2020, les nouvelles institutions soient mises en place, démocratiquement !!
    Merci.

  7. Il faut reconnaître que l’opposition si le calcul à été bien fait à procédé à la manière la plus bonne de partage de du nombre de place de représentants à désigner à la CENI selon l’article 8 de la nouvelle loi 044 portant organisation et fonctionnement de la l’institution que les représentants sont désignés au prorata des élections dernières précédant la mise en place de la CENI. Le débat ne se pose pas je crois que l’UFR doit lire le texte et accepte son application. A cet égard il faut faire collaborer l’UFR de toute manière pour ne pas que le délai de 45 jours passe cela peut priver l’opposition de désigner les 7 place qui lui sont reconnues.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info