Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Bouréma Condé : ‘’Nous reprendrons l’élection du maire de Matoto…’’

Bouréma Condé : ‘’Nous reprendrons l’élection du maire de Matoto…’’

Le général Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, n’entend pas revenir sur sa décision d’organiser un nouveau scrutin pour élire le maire de Matoto.

Le ministre de l’administration du territoire estime que ceux qui critiquent sa décision lui font un ‘’mauvais procès’’.

‘’Pour ce qui est de la mise en place des exécutifs au niveau des communes, c’est l’administration du territoire [qui gère]. On ne voit que le cas Matoto. Mais combien y a-t-il de cas similaires en Guinée ? Pourquoi personne n’en parle ?’’, s’interroge le général Bouréma Condé dans les Grandes gueules.

L’UFDG réclame la victoire de son candidat Kalémodou Yansané  à l’élection du maire de Matoto organisée le 15 décembre dernier. Un scrutin invalidé par le patron de l’administration du territoire. ‘’J’étais été très clair, quand une élection n’est pas allée jusqu’au bout, c’est mon devoir de l’arrêter’’, assume-t-il.

‘’Nous reprendrons l’élection [du maire] de Matoto quand nous aurons réuni toutes les mesures sécuritaires, cela ne saurait tarder’’, indique-t-il. ‘’Et si l’un des camps refuse de se plier à cette exigence, nous ferons appliquer la loi. Si vous refusez de prendre part à une élection, vous désistez de vous-mêmes’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. La Guinée est un pays bizarre !! Des politiciens pyromanes de la trempe du Général Bourema Condé et de l’honorable Damaro Camara, peuvent menacer de mettre le feu à Matoto et ils le feront sûrement, en toute impunité ; c’est à dire, sans que, ni eux, ni leurs femmes, ni leurs enfants, ni leurs parents n’en payent le prix fort ; ce sont les enfants des pauvres habitants de Matoto qui seront uniquement tués, lors des émeutes qu’ils veulent provoquer !!
    Sacré Alpha ; il ne comprend malheureusement que des réponses violentes de la population !!
    Advienne donc que pourra !!

  2. L’UFDG et les autres formations de l’OR qui lui sont réellement solidaires auront eu plus d’un mois pour mobiliser l’ensemble de leurs militants et tous les Guinéens épris de démocratie et de justice, pour s’opposer à cette décision crapuleuse de ce ministre pyromane d’AC.
    L’élection de Kalémodou Yansané (KY) à la tête de la mairie de Matoto ne doit en aucun cas être invalidée. Sinon, cela équivaudrait pour l’OR et tous ceux qui s’y opposent réellement à se coucher devant les velléités manifestes de pouvoir à vie pour AC.
    Il ne suffit plus de clamer, comme le député FOF, que c’est sur leurs cadavres que les agents de l’Etat RPG-AEC passeront, pour aller installer un autre maire à la place de KY, qui a été démocratiquement élu. Il faut savoir montrer cela à travers des actions de mobilisation et/ou de manifestation concrètes.
    Mais dans cette crise électorale, tout comme face à l’évidente stratégie dont use le pouvoir d’AC pour réussir à faire glisser les dates d’organisation des élections à venir, on ne peut que craindre malheureusement que ce ne soit le seul CDD qui détienne la clé des solutions, judicieuses ou perdantes.
    Partout ailleurs en Afrique désormais, ce remplacement pur et simple de l’élu KY par le candidat battu du parti au pouvoir, reviendrait à déclencher de facto un mouvement populaire de déchéance de ce pouvoir.
    Notre belle Guinée a beau être un pays politiquement à part, où même des diplomates étrangers de mauvaise augure peuvent dicter librement ce qui est bien ou mauvais pour les Guinéens, c’est au devant d’un véritable défi social qu’AC et ses pyromanes se préparent à pousser l’ensemble de notre communauté nationale. Car ce qui s’est passé à Kindia ne doit en aucun cas se reproduire pas à Matoto. Sinon, cela risquerait fort de remettre en cause jusqu’au pacte social qui fonde la nation et le vivre ensemble guinéen.

  3. La remise en question d’un vote démocratique est extrêmement dangereuse. Il est tant que tous les Guinéens se lèvent et défendent nos acquis démocratiques. C’est inacceptable ce comportement de gangster qu’Alpha Condé et son groupe inflige à notre jeune démocratie. Les conséquences d’une éventuelle reprise de l’élection du maire de Matoto seront sans limites et ouvriront la boite de pandore de recommencement d’élections alors que la justice guinéenne peut en délier de telles disputes, pour l’amour de la patrie mettons la balle à terre et agissons dans l’intérêt de la nation.

  4. Ce Mr n a pas honte. Mais le peuple de Guinée vous regarde. Nous n’accepterons plus cette injustice. Ce qui s’est passé à matoto n’est pas question de parti politique mais met en danger la justice en Guinée. Le maire de matoto est élu. S’il y aura autre élection sa sera pour les conseillers.

  5. Le pouvoir de AC est tres faible en ce qui
    concerne l’application de la loi.il doit appeler Macky sall pour apprendre.Au Senegal celui qui prend la rue pour manifester sans authorisation est arrete et enferme.tous ceux qui agissent comme des rebels doivent etre a la prison civile.democratie ne dire yakhassicratie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info