Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Société » Reprise effective des cours après trois mois de grève : paroles d’enseignants et élèves du lycée 1er mars

Reprise effective des cours après trois mois de grève : paroles d’enseignants et élèves du lycée 1er mars

Après trois mois de paralysie, les cours ont repris dans les différents établissements d’enseignement. Au lycée 1er mars de Matam, élèves et enseignants étaient fin prêts pour une reprise effective des cours.

Blaise Soumah, censeur du lycée de Matam, affirme qu’après la suspension du mot d’ordre de grève, il a été demandé aux grévistes de reprendre les cours dans les écoles. ‘’Elèves et enseignants se sont massivement mobilisés pour la reprise effective des cours aujourd’hui. Les 33 salles de classe de notre établissement sont fonctionnelles’’, indique-t-il.

Professeur de français dans le même lycée, Ismaël Soumah se félicite du dénouement heureux de la crise. ‘’Les professeurs sont là en grand nombre,  il y a pas d’absents. Ce qui signifie que tout le monde est motivé après la signature de l’accord de sortie de crise’’, déclare cet enseignant qui avoue avoir suivi à la lettre le mot d’ordre de grève.

‘’Nous sommes restés à la maison pendant trois mois pour réclamer l’amélioration de nos conditions de vie et de travail. Et conformément au contenu du protocole d’accord, nous sommes prêts à organiser des cours de rattrapage s’il le faut’’, rassure-t-il.

Quid des contractuels recrutés pendant la grève pour pallier à l’absence des enseignants titulaires dans les écoles ? ‘’La présence des contractuels ne nous gêne nullement pas. Nous les considérons comme des frères, nous travaillons ensemble’’, affirme Ismaël Soumah.

Le censeur du lycée 1er mars de Matam abonde dans le même sens en déclarant que les contracteurs restent en fonction.

Keita est l’un deux. Il dispense des cours de chimie à des élèves de la Terminale. Il dit ne pas être inquiété par le retour des titulaires dans les salles de classe. ‘’Vu que les titulaires sont de retour, je me suis considère comme un assistant’’, clame-t-il, sourire aux lèvres

Aissatou Diallo est élève de la 11ème année. Ce lundi 14 janvier marque son premier jour de cours.  ‘’Pendant la grève, mes parents m’ont déconseillée de venir l’école à cause de la grève des enseignants’’, se défend-elle.

Son collègue Mamadou Barry, lui, venait régulièrement les cours. Il se réjouit du retour des titulaires dans les salles de classe. ‘’Les contractuels ne sont pas comme les professeurs titulaires. Il y a une grande différence entre eux’’, note-t-il, assurant que ‘’Les titulaires expliquent mieux les cours. Les contracteurs, quand ils venaient pendant la grève, ils parlaient peu et on n’écrivait rien’’.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info