Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Aboubacar Soumah : ‘’si un seul point parmi les 12 n’est pas appliqué, nous relancerons la grève’’

Aboubacar Soumah : ‘’si un seul point parmi les 12 n’est pas appliqué, nous relancerons la grève’’

Le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) accuse le ministre Lansana Komara de vouloir associer d’autres structures syndicales à l’assainissement du fichier des enseignants.

Aboubacar Soumah, face à une foule d’enseignants, a indiqué avoir reçu une correspondance du ministre Lansana Komara associant la Fédération syndicale professionnelle de l’éducation (FSPE), le Syndicat national de l’éducation (SNE) et le syndicat de l’enseignement supérieur à l’assainissement du fichier des enseignants.

‘’Nous sommes les seuls à avoir déposé la plateforme revendicative, à déclencher la grève et à l’observer. Seul le SLECG a signé le protocole d’accord. Donc, seul le SLECG doit procéder au recensement du fichier des enseignants’’, tranche le syndicaliste.

‘’Nous procèderons au recensement de tous les enseignants sans distinction, sans exclusion. Nous nous sommes toujours battus pour tous les enseignants sans regarder l’appartenance syndicale. Car, nous considérons que les enseignants constituent une seule famille’’, ajoute-t-il.

Le secrétaire général du SLECG dit avoir interpellé le ministre Tibou Kamara. ‘’Il a dit que c’est le SLECG qui est signataire et c’est à lui de faire le recensement’’, indique-t-il, espérant que le gouvernement respectera la totalité de ses engagements : ‘’Si un seul point parmi les 12 points n’est pas appliqué, nous relancerons la grève’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bien dit Mr Soumah.Quant on signe une entente,il faut la faire respecter.Sinon,c’est un Chiffon de merde.Ce gouvernement a pris l’habitude de ne pas respecter ses engagements.

  2. C’est le signe d’un début de trahison et de saper les conclusions de l’accord signé. Cet accord précise qu’après le recensement général des enseignants par le SLECG, le montant couvrit qui serait extirpé au rang des fictifs sera déversé au compte du SLECG pour servir de base de leur plateforme revendicative. Vouloir devier ce principe par un de signataire dudit accord en l’occurrence Mr Komara, est de nature non seulement à remettre en cause la crédibilité de l’accord mais aussi créer le quiproquo entre les différents groupes de syndicats de l’éducation. La Grève a été déclenchée et suivie unanimement comme lettre à la poste par le SLECG. Les autres structures telles que SNE et FSPE se sont quasiment ou totalement désolidarisées en appelant de façon médiatique tous les enseignants de leurs structures respectives de n’a pas suivre le mot d’ordre de grève lancé par le SLECG, or que cette grève était d’ailleurs basée essentiellement sur les conditions de vie de tous les enseignants de Guinée. Secundo, de toute l’étendue du territoire national la grève a été intégralement suivie par seulement le SLECG, conforté finalement par d’autres organisations dont il est affilié ou des partenaires. Pour éviter la reprise de grève , laisser sans immixtion, ni ingérence le SLECG faire le recensement de l’effectif enseignant conformément au contenu de l’accord signé entre ( GOV – SLECG ). au contraire c’est encore comme créer des crises artificielles. A bon entendeur salut

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info