Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Libre opinion » Lonagui : réformes et ennuis dans un tourbillon de diffamations

Lonagui : réformes et ennuis dans un tourbillon de diffamations

Que se passe-t-il à la Lonagui ? Règlement de comptes ou scandale financier ? Qui en veut à l’actuel directeur général de la société ? Seuls les gens qui marchent ont la poussière au pied.

Plus le temps passe, mieux on en sait davantage sur les  fameux 27 milliards qui se sont volatilisés. Un grotesque mensonge qui était à la grande ‘’Une’’ des médias et sur toutes les lèvres de nature à souiller l’image d’un réformateur sans appétits avec une probité morale irréprochable.

Aucune gestion humaine n’est parfaite et il n’y a non plus un bon saint en gestion. Mais pour ce cas précis, ça sent de l’acharnement et de diffamation à grande échelle et qui paraît être un complot monté de toute pièce par des détracteurs et envieux.

Le succès entraîne des jaloux et ne laisse jamais la mer tranquille pour ceux innovent dans leurs fonctions respectives.

On peut tout dire de l’actuel Directeur Général de la Lonagui. Mais pas lui prendre pour un criminel économique. Cet homme est victime de son succès. Des résultats assez encourageants et du jamais réalisés depuis la création de la Lonagui en 2000.

En six ans seulement d’exercice, ce bosseur sans commune mesure a un bilan. Il mérite des couronnes d’Or que d’être cloué au pilori sans moralité.

Il suffit de faire un examen profond et une analyse de la situation pour comprendre que les recettes tirées de la loterie nationale font l’objet de convoitises de la part des dinosaures et gros loups de notre économie. Tout le monde veut sa part ou être à la place d’Elhadj Lansana Chérif Haidara. C’est pourquoi, toute cette cabale montée par ses concurrents et très proches collaborateurs qui veulent sa tête.

L’on se rappel, que plusieurs autres scandales ont été fomentés de par le passé. Mais après inspection, que pouic.

Pourquoi on en veut au DG de la Lonagui ?

Il faut signaler tout d’abord, que Lansana Chérif Haidara n’a jamais été épinglé par qui que ce soit et pour quoi que ce soit jusque-là malgré les campagnes de diffamations orchestrées par des marionnettes tapis dans l’ombre et soutenues par des médias à la recherche du minimum vitale pour avoir quoi mettre sous la dent. Il faut ajouter à cela, que la part de l’État n’a jamais souffert d’un quelconque manquement. Toute la bataille tourne autour de la part de la société qui la revient de droit.

Tout le monde sait qu’à la Lonagui, l’argent coule à flot. On parle de milliards et milliards. L’argent rentre mais ça ne sort pas à volonté. Ce n’est pas le libre service là-bas. Toute dépense doit être justifiée et acceptée c’est la discipline qu’impose le premier responsable. Chose qui n’est pas du goût du reste.

Autre chose, intéressons nous au progrès réalisé et qualifié par d’autres de miracle. Sur la situation des encaissements au titre des recettes de jeux au compte de la recette centrale du trésor public.

Avant sa nomination quelle était la situation des recettes de la Lonagui en 12 ans ?

De 2000 date de création à 2012, la Lonagui, les recettes totales étaient à près de 25 milliards de francs guinéens. Répartis annuellement comme suit :

2009 : 700.355.827 GNF
2010 : 5.872. 649.080 GNF.
2011 : 5.424.545.317 GNF.

Et maintenant situation des recettes après sa prise de fonction en 2012.

2012 : 5.179.001. 233 GNF
2013 :13.519.185. 009 GNF
2014 : 24.102.386.224 GNF
2015 : 45.210.600.548 GNF
2016 : 34.934.306.082 GNF
2017 : 36.300.177.097 GNF
22-Mai-2018 : 12.293.967.466 GNF

Pour un total de 171. 539.623.659 GNF pour seulement six ans passés à la tête de cette régie financière.

Le nerf de la guerre, c’est bien le partage de l’argent. Et pour l’avoir, il faut sacrifier le cuir-à-dur et ce dernier n’est autre que Haidara qui refuse de céder à la gourmandise des loups sans moralité. C’est le mal à écarter par tous les moyens. C’est notamment, le gros montage de scandale financier.

Au regard des innombrables et importantes réformes entreprises par l’actuelle direction dont à sa tête Cherif Haidara, il est plutôt préférable de lui porter au pinacle que de chercher des poux sur un crâne rasé.

Le drame serait aujourd’hui de tomber dans le piège des détracteurs qui veulent coûte que coûte et vaille que vaille occuper le poste de Directeur Général et tirer pleinement profit de l’organe.

Le Chef de l’État est bien avisé. Reste à savoir s’il serait favorable à casser  l’élan amorcé par l’actuel DG pour juste contenter son entourage.

Jusqu’à preuve du contraire, les comptes se portent bien.

À bon entendeur, salut !

Par Mamady Doumbouya, Le Fakoly

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info