Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » En Guinée, selon le parti de Sidya Touré, ‘’il n’y aura pas de 3e mandat’’

En Guinée, selon le parti de Sidya Touré, ‘’il n’y aura pas de 3e mandat’’

Alors que le débat sur un 3e mandat en faveur du président de la République fait rage, l’Union des forces républicaines (UFR) vient de clarifier sa position. Le parti de Sidya Touré estime qu’il n’y aura pas de 3e mandat dans notre pays.

‘’Il faut la présidentielle soit organisée en 2020. L’élection présidentielle ne connaitra pas de glissement. Elle se tiendra obligatoirement en 2020. Que tout le monde se tranquillise là-dessus. Notre constitution est claire. Un 3e mandat n’est pas possible en Guinée’’, indique Ibrahima Bangoura au cours de l’assemblée générale de son parti.

Pour ce proche de Sidya Touré, l’UFR s’opposera à tous ceux qui tenteront de tripatouiller la constitution en vue d’octroyer un 3e mandat à l’actuel pensionnaire de Sékhoutouréyah.

Législatives avant 2020…

Le parti de l’ancien haut représentant du chef d l’Etat souhaite les législatives soient organisées le plus rapidement possible pour doter la Guinée d’une nouvelle assemblée nationale légale et légitime.

L’UFR exige un fichier électoral crédible pour l’organisation des prochaines élections législatives. La troisième force politique du pays assure que le fichier actuel contient au moins 1,5 million d’électeur fictifs. ‘’C’est ce qui a permis le coup KO’’, affirme le député Ibrahima Bangoura en faisant référence à la réélection d’Alpha Condé dès le premier tour de la présidentielle de 2015.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. L’opposition guinéenne a toujours un train de retard par rapport au dictateur Alpha Condé !!
    L’UFR dit qu’un 3ème mandat n’est pas possible en Guinée ; alors qu’Alpha est entrain de vous pousser à boycotter l’assemblée nationale pour qu’il ait la majorité des 2/3 des députés pour changer de constitution et mettre en toute légalité, le compteur des mandats à zéro ; puisque nous serons dans la 4ème République !!
    Dans la constitution de la 4ème République, le dictateur Alpha Condé pourra même passer du quinquennat au septennat et s’offrir encore 14 ans de pouvoir !!
    L’UFR reconnaît que le fichier électoral contient au moins 1,5 millions d’électeurs fictifs et au lieu de vous battre pour une réforme en profondeur de cette CENI qui en est responsable ; vous vous battez pour des postes de commissaires dans cette CENI inféodée au dictateur Alpha Condé !!
    Vous êtes tombés dans le piège d’Alpha en désignant vos représentants dans cette CENI, au lieu d’exiger sa réforme, sous la houlette du NDI américain, afin d’avoir une vraie révision de la liste électorale et des élections véritablement démocratiques !!
    La nouvelle constitution du dictateur Alpha Condé est prête !!
    Si vous boycottez l’assemblée nationale, la constitution de la 4ème République sera adoptée par le RPG, qui par votre boycott aura la majorité des 2/3 des députés !!
    Si vous ne boycottez pas l’assemblée nationale ; alors Alpha organisera un référendum, qu’il gagnera sûrement ; puisque vous êtes tombés dans son piège en reconduisant une CENI qui lui est inféodée !!
    Sacré Alpha ; il est vraiment chanceux d’avoir une opposition aussi naïve !!

  2. Merci Bill, tu n’es pas le premier guinéen qui trouve que les analyses d’Aboubacary Siriki sont pertinentes !!
    Pour répondre à ta question, l’opposition devra se montrer plus intelligente que le dictateur Alpha Condé !!
    1) Pas de boycott de l’assemblée nationale parce que le mandat des députés a été prorogé : l’opposition devra continuer de siéger à l’assemblée nationale, jusqu’à la mise sur pied d’un nouveau parlement. En effet, si l’opposition ne boycotte pas, Alpha ne peut pas avoir la majorité des 2/3 pour changer de constitution ;
    2) Réforme préalable de la CENI, sous l’égide du NDI américain, avant toute nouvelle élection en Guinée : l’opposition doit en effet exiger une réforme en profondeur de la CENI (nouveau texte consensuel, contentieux électoraux tranchés par le tribunal administratif de la suprême, bulletin unique de vote etc) et non se contenter d’une CENI incapable d’organiser une élection démocratique en Guinée, dans sa configuration actuelle.
    Le député Damaro Camara a révélé que, si la constitution de la 4ème République est adoptée par la majorité simple et non par celle des 2/3, un référendum s’impose. C’est donc cette CENI, version Me Kébé, qui est inféodée au dictateur Alpha Condé, qui donnera le résultat et celle-ci ne pourra que déclarer le « oui » gagnant !!
    La cour constitutionnelle dont le président Kelefa Sall qui avait mis en garde Alpha, lors de sa prestation de serment en 2015, contre tout tripatouillage de la constitution pour se maintenir au pouvoir, a été remplacée, grâce à un tour de passe-passe du dictateur Alpha, par une marionnette, Mohamed Lamine Bangoura, qui ne fera que valider le résultat frauduleux du référendum que lui présentera cette CENI inféodée au dictateur Alpha Condé !!
    Enfin, au cas où les méthodes démocratiques préconisées ci-dessus sont impossibles à mettre en œuvre ; il ne restera plus la méthode Compaoré ; c’est à dire l’insurrection populaire pour chasser le dictateur Alpha Condé, s’il s’accroche au pouvoir !!
    Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info