Accueil » Société » Pourquoi la réforme du secteur de sécurité était nécessaire…

Pourquoi la réforme du secteur de sécurité était nécessaire…

Le Programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité (PARSS), dans sa phase 2, touche à sa fin. Lors d’une cérémonie organisée, le mardi 22 janvier, pour la circonstance, les différents acteurs dudit programme se sont penchés sur les acquis engrangés pendant ces quatre dernières années.

Initialement prévu pour une durée de trois ans, le PARSS a été exécuté en quatre ans à la demande du ministère de la sécurité et de la protection civile. ‘’On a accordé un an supplémentaire pour que réellement toutes les activités du programme puissent être achevées’’, a indiqué le représentant de l’Union européenne à la cérémonie, Gérard Haider.

‘’Pourquoi la réforme du secteur de sécurité était nécessaire ?’’, s’est demandé le docteur Ousmane Djeliman Kouyaté, président de la commission technique et du suivi de la réforme du secteur de la sécurité.

‘’Nous appartenons à une sous-région caractérisée par une instabilité constante avec 14 ans de guerre au Liberia, 16 ans en Sierra Leone, 4 ans en Guinée Bissau et une partie du Sénégal. Cet environnement d’insécurité autour de la République de Guinée s’est élargi en Côte d’Ivoire après les élections et l’instabilité actuelle au Mali’’, a-t-il souligné.

Poursuivant, il a précisé que seule la Guinée n’a pas connu un conflit ouvert. Par contre, a-t-il dit, ‘’nous avons eu à gérer les conséquences des pays qui ont connu de conflits ouverts. C’est pourquoi, la réforme se justifiait par l’existence. Car, un secteur de sécurité non reformé se présente comme un obstacle au développement et la paix’’.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la sécurité et de la protection civile a indiqué que la phase 2 du Programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité a été mise à profit pour former les membres d’organe du comité national du pilotage dans les domaines de la planification, du suivi et de l’évaluation des activités de la stratégie nationale d’actions prioritaires.

Selon Nawa Damey, la stratégie de communication élaborée a permis d’adapter l’opérationnalisation d’un site internet dédié à la réforme du secteur de la sécurité permettant de centraliser toutes les informations relatives à la reforme dans tous les départements concernés par la reforme.

L’informatisation des services du ministère de la sécurité et de protection civile a permis, à date, de connaitre avec exactitude les effectifs de la police et de la protection civile, de disposer l’ensemble des renseignements de l’emploi et la carrière de ces agents.

Pour le ministre conseiller à la présidence chargé de la réforme du secteur de sécurité, Maramany Cissé a déclaré, pour sa part, que la Guinée est devenue la réforme menée en Guinée, depuis l’avènement d’Alpha Cond au pouvoir, est un modèle.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. La réforme du secteur de la sécurité nationale, ce sont surtout les militants, sympathisants et assimilés comme tels qui sont en train de payer le prix fort du silence quasi-coupable des leaders de l’opposition républicaine en général et de l’UFDG en particulier.
    La Guinée a certes toujours échappé à la tragédie des guerres civiles qui avaient ravagé la plupart des pays de son entourage immédiat, mais les risques liés à une ethnicisation sélective et excessive des forces de défense et de sécurité du pays n’ont jamais été aussi élevés.
    Et lorsqu’on se dit patriote et épris des valeurs de paix, de justice et de progrès social pour cette nation qui peine à se construire un véritable creuset unitaire depuis 60 ans, on ne peut pas applaudir aux projets de cette gouvernance sectaire et génératrice de tensions sociales, dont le « Mogho-Naaba de Conakry » est visiblement en train de détruire hélas jusqu’aux fondamentaux du vivre ensemble guinéen.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info