Accueil » Société » L’Association des victimes du camp Boiro demande à rencontrer Alpha Condé

L’Association des victimes du camp Boiro demande à rencontrer Alpha Condé

Ce 25 janvier, l’Association des victimes du camp Boiro a commémoré l’an 48 des pendaisons publiques du 25 janvier 1971, sous le règne de Sékou Touré. Les enfants des victimes, qui continuent de réclamer justice, demandent à rencontrer le chef de l’Etat.

Ils se disent convaincus que tant de choses ont changé dans notre pays sans personne, à ce jour, n’ait endossé le devoir de justice dont la charge pèse et continuera de peser sur le destin de la Guinée tant que les victimes n’auront pas retrouvé la place qui leur revient.

‘’Leur faire place, c’est d’abord leur rendre justice, reconnaitre le caractère extrajudiciaire des instances qualifiées de tribunaux populaires et révolutionnaires. Ces instances ont siégé en dehors des institutions juridictionnelles légales et au mépris des lois’’ ; indique le député Fodé Maréga dans son discours de circonstance prononcé dans l’enceinte du camp Boiro.

Rendre justice, poursuit le parlementaire, c’est déclarer nulles et non avenues les sentences prononcées par des structures circonstancielles et illégales agissant sur des dossiers instruits par le biais de l’instrument de tortures.

L’honorable Maréga de poursuivre son speech en rappelant à l’Etat que rendre justice, c’est aussi déclassifier les fosses communes et les tombes des victimes. Il demande aux autorités de reconnaitre que ces hommes et leurs familles ont subi l’aveuglement de l’Etat et exige la restauration de leurs droits qui ont été indûment bafoués par le régime d’alors.

Il annonce qu’une demande d’audience va être adressée au président de la République pour qu’il reçoive l’association des victimes du camp Boiro. ‘’Nous voulons  une rencontre officielle pour permettre à l’association de lui poser le problème. Lui-même a été condamné à mort par contumace’’, précise Fodé Maréga dans son allocution.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Vous vous parlez de 1971 au moment de Sékou Touré, et nous nous demandons surtout la justice pour les victimes de 2009, car je suis sure qu’Alpha Condé en sait beaucoup dans ça. Sekou est mort suaf si vous allez attaqué sa famille et les gens qui on participer a ce massacre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info