Accueil » Société » Pendaisons du 25 janvier 1971 : Bah Oury dit ‘plus jamais ça’ !

Pendaisons du 25 janvier 1971 : Bah Oury dit ‘plus jamais ça’ !

Dans la nuit du 25 janvier 1971, Ousmane Baldet, ancien ministre des Finances ; Barry III, secrétaire d’Etat ; Magassouba Moriba, ministre délégué et Keita Kara Soufiana, commissaire de police ont été pendus sur le pont 8 novembre.

L’ancien ministre de la réconciliation nationale a pris part à la commémoration de l’an 48 de ces pendaisons publiques. Bah Oury a rappelé quatre hauts fonctionnaires de l’administration ont été pendus nuitamment sur le pont du 8 novembre, à la rentrée de Kaloum.

‘C’est une nécessité de commémorer ces douloureux évènements pour plus jamais de telles choses ne puissent se répéter dans notre pays’’, indique l’ancien exilé politique.

Bah Oury souhaite que le pays puisse éviter de commettre les mêmes erreurs, précisant qu’il faut accepter le passé douloureux de la Guinée. Car, dit-il, ‘’une nation qui perd sa mémoire est condamnée à répéter les même erreurs’’.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info