Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » ‘’Si les députés de l’opposition acceptent de siéger, rien n’empêchera Alpha Condé de proroger son mandat’’

‘’Si les députés de l’opposition acceptent de siéger, rien n’empêchera Alpha Condé de proroger son mandat’’

Entre siéger ou pas à l’hémicycle après l’expiration du mandat des députés, l’UFDG et l’UFR, les deux principales formations politiques de l’opposition, n’envisagent pas de prendre des décisions hâtives.

Pour le leader du parti Force des intègres pour la liberté et la démocratie et la liberté (FIDEL), en acceptant de siéger, les députés de l’opposition ne pourront nullement pas empêcher le chef de l’Etat de proroger son mandat en 2020.

‘’Ce qui se passe dans notre pays est très bizarre, on se demande à qui faire confiance. Des partis politiques, censés contrôler l’action gouvernementale, sont en train de cautionner des forfaitures du gouvernement’’, déclare Mohamed Lamine Kaba, vice-maire de la commune de Faranah.

Selon cet ancien militant du RPG, les députés de l’opposition doivent quitter l’assemblée nationale et exiger la tenue des législatives dans les meilleurs délais. ‘’Ils ne doivent pas siéger puisque leur mandat a expiré. La logique voudrait qu’ils quittent l’hémicycle et attendent que le peuple renouvelle sa confiance à des parlementaires à l’issue des législatives’’, ajoute-t-il au micro de VisionGuinee.

‘’Si les députés de l’opposition acceptent de siéger, rien n’empêchera le président Alpha Condé de proroger son mandat’’, estime Mohamed Lamine Kaba.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Constitutionnellement le mandat des députés de la 8ème législature prendra fin le 5 avril 2019. Si jusqu’à ce jour, aucune date n’est annoncée par la CENI pour les élections législatives, l’opposition n’aurait aucun droit de siéger à l’hémicycle non seulement par la faute de l’illégalité, l’illégitimité mais aussi de l’anticonstitutionnalité. Le mandat des députés qui a été prorogé, pour le moment ne pose pas de problème, et si les députés de l’opposition décident unanimement de ne pas siéger auraient déjà anticipé la modification de la constitution par le référendum, car c’est sans doute le pouvoir en place pourrait facilement soumettre le projet aux députés présents à l’hémicycle qui ne seraient autre que ceux du RPG Arc-en-ciel, et l’histoire connaît la suite. En revanche si l’opposition par ses stratégies excède son délai du 5 avril 2019, là également ils contribueront de facto à envenimer la situation de pire en pire, parce que l’idée du 3ème mandat ne sera jamais à exclure et sans faute le RPG Arc-en-ciel avec ses 58 moins 113 députés aura la majorité simple pour l’adopter et aller au référendum. La chance pour l’alternance en 2020, le combat est généralement dans les mains de la population, et particulièrement celles de l’opposition « handicape » républicaine . Pour gagner le pari. Je préconise deux stratégies :
    1) formation d’un front commun entre tous les partis politiques opposés à la gouvernement du RPG.
    2) quitter définitivement à l’hémicycle après le 5 avril, si le calendrier des élections législatives ne serait pas élaboré , publié et connu de tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info