Accueil » Politique » Bah Oury a-t-il reçu de l’argent de la part d’Alpha Condé ?

Bah Oury a-t-il reçu de l’argent de la part d’Alpha Condé ?

Plus de trois ans se sont écoulés depuis qu’il a mis un terme à son exil. Bah Oury, puisqu’il s’agit de lui, foulait le sol guinéen le 24 janvier 2016 après quatre années en France. L’ancien ministre était soupçonné par son parti d’avoir reçu 200 mille euros de la part d’Alpha Condé pour déstabiliser l’UFDG.

Depuis son retour au bercail, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et Bah Oury continuer d’assurer sa défense. ‘’Quand j’ai rencontré le président Alpha Condé au mois d’octobre 2015 à Paris, ils ont déversé une campagne de haine et de dénigrement systématique [à mon encontre] aussi bien en Guinée qu’à l’étranger’’, affirme-t-il dans Droit dans les yeux.

‘’Je me suis tu pendant trois mois en leur disant que je ne répondrai que lorsque je serai à Conakry. Je ne peux pas accepter l’injustice, une certaine forme d’attitude ostentatoire’’, ajoute-t-il, assurant que ce sont eux qui l’accusent d’avoir pactisé avec alpha Condé qui ont ‘’certainement reçu l’argent qui m’était destiné et ils l’ont gardé par devers eux. Moi je ne l’ai pas encore reçu’’.

En froid avec Cellou Dalein Diallo qui oppose un niet catégorique à son retour dans les instances de l’UFDG, Bah Oury affirme qu’à un moment donné, ‘’il y avait une dérive à l’UFDG qui allait dans le sens du fascisme, d’une ethnicisation étriquée. Ma responsabilité en tant que fondateur duu parti, c’était de dire niet. J’ai eu le courage de dire ‘Non’ au péril de ma vie’’.

Alors que certains annoncent sa mort politique, l’ancien ministre de la réconciliation affirme que l’identité qu’il défend est ‘’plus nette et plus audible que par le passé. Je suis dans une démarche constructive, d’émergence d’une autre façon de faire la politique dans ce pays’’.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. On a du mal à imaginer que ce percutant journaliste-interviwer n’ait jamais lu la révélation du Gl Sékouba Konaté sur la somme d’un million d’euros que Bah Oury aurait reçu d’AC à son retour en Guinée, qui l’aurait chargé ainsi de la mission de destabiliser l’UFDG.
    Sans présumer du bien-fondé de cette grave accusation venant d’un officier supérieur et ancien président de la transition guinéenne, il aurait été tout de même intéressant de savoir ne serait-ce que comment Bah Oury s’y prend pour la réfuter (…)
    En tout cas, au-delà des frustrations et rancunes qu’il peut continuer à ressentir à tort ou à raison vis à vis de CDD et de la direction de l’UFDG, la ligne de comportement général de Bah Oury dans le paysage politique guinéen, depuis avril 2011 (au moins), n’est pas sans mériter que les UFDGistes et tous les Guinéens que la question intéresse, se posent quelques questions.
    Ne dit-on pas souvent qu’il n’y a pas de fumée sans feu ? (qu’à l’origines des rumeurs, il y a toujours quelque chose de vrai ?)
    Sans être membre de ce parti, il est difficile de s’accommoder de l’arrogance excssive de cet ancien vice-président, dont le seul mérite aura au plus consisté à créer le groupuscule politique qu’était l’UFDG avant l’arrivée de CDD à sa tête; et encore.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info