Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Dalein : ‘’Alpha Condé a décidé de bloquer le budget du chef de file de l’opposition’’

Dalein : ‘’Alpha Condé a décidé de bloquer le budget du chef de file de l’opposition’’

Le chef de file de l’opposition est privé de budget. Cellou Dalein Diallo accuse le président de la République, Alpha Condé, d’avoir bloqué tous les avantages dont il devait bénéficier.

L’ancien Premier ministre assure qu’il a bénéficié d’un budget de 5 milliards de francs guinéens au cours de l’année 2017. Depuis, rien de plus.

‘’Le statut du chef de file de l’opposition n’a pas été respecté. La loi a été adoptée, des avantages étaient prévenu, un rang protocolaire a été donné, mais rien n’a été appliqué’’, s’est plaint Cellou Dalein Diallo dans un entretien accordé récemment à la chaine Télésud basée à Paris.

Il a rappelé à nos confrères que le chef de file de l’opposition a droit à un véhicule de commandement et à un véhicule d’escorte. ‘’Alpha Condé a tout bloqué. Le budget, tout a été bloqué’’, a-t-il affirmé.

‘’La loi a été votée depuis 2017. Pendant une année, le budget a été effectivement décaissé en faveur du chef de file de l’opposition. Mais Alpha Condé a décidé de bloquer le budget, je l’accepte’’, a-t-il coupé court, précisant la source de conflits entre le chef de l’Etat et lui, c’est le non-respect de la loi et des accords politiques.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bien sûr, tu es prêt uniquement à prendre les avantages et les privilèges de la fonction mais jamais à assumer ses devoirs et obligations!

  2. Si le statut de chef de file de l’opposition a bien été voté par l’AN à l’instigation même du manipulateur AC, je ne crois pas qu’il en été de même pour les avantages matériels et surtout l’indemnité mirobolante d’environ 50.000 euros/mois dont celui-ci voulait clairement définitivement le discréditer, on le sait.
    Cette funeste stratégie de corruption était due au chef de l’Etat et président du parti RPG, qui n’avait pour ainsi dire pas lésiné sur les maigres moyens de l’Etat pour s’offrir la « peau politique » du principal leader de l’opposition guinéenne, tout comme il l’avait fait de celle de SIDYA.
    Et même si cela n’a fonctionné que durant 10 mois en 2017, on voit bien que ce n’est pas CDD que bien des Guinéens avaient critiqué pour de bonnes ou mauvaises raisons, qui aurait décidé de remettre en cause le caractère exorbitant du montant de cette indemnité imaginé et attribué par son seul autocrate adversaire politique. Car il s’en était même justifié, en comparant son indemnité à celle de son ami et homologue malien Soumaïla Cissé, dont il disait que l’idemnité était de 7 milliards CFA par an.
    Autant dire que malgré les apparences probablement tompeuses, les priorités du chef de file de l’opposition guinéenne ne se situent pas toujours nécessairement là où même ses plus fervents partisans de son parti le croient.
    Sinon, il y a des ne serait-ce que des actes de naïveté politique manifestes qu’aucun leader politique du statut de CDD ne poserait plus innocemment. A moins que ce soit moi qui n’ait rien compris à la chose politique guinéenne.
    Avec les coups du hold up à la Cour constitutionnelle; de l’interdiction des manifestations de rue; du vol de l’élection d’AB à la mairie de Kindia; de la quasi mise sous état de siège de la commune de Matoto; des 103 assassinats de manifestants ou simples jeunes citoyens peuls visés par les FDS du pouvoir RPGiste, des tirs à balles réelles visant sa propre voiture et surtout de la prorogation du mandat de l’AN, on ne peut que s’interroger, et à juste titre, sur la stratégie politique du principal opposant au tandem AC-KASSORY.
    KASSORY et les pyromanes du pouvoir RPGiste forts de la complicité que leur assure la communauté internationale notamment, sont en train de détricoter tous les acquis démocratiques et les droits et libertés individuels et collectifs que les Guinéens avaient conquis chèrement depuis 2006, pendant que CDD et ses principaux lieutenants s’interdisent y compris la moindre critique contre le PM d’AC. Allez comprendre cela.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info