Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Société » Grenade : ‘’On m’a torturé pour que je dénonce Ousmane Gaoual, Hadja Halimatou…’’

Grenade : ‘’On m’a torturé pour que je dénonce Ousmane Gaoual, Hadja Halimatou…’’

Le procès de Boubacar Diallo alias Grenade s’est ouvert, ce lundi 11 février, au tribunal de première instance de Dixinn. Appelé à la barre, l’accusé a déclaré qu’il a été torturé pour accuser des proches du président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Le jour où Grenade s’est pris une balle

‘’On quittait Bambeto pour l’enterrement de Mamadou Saidou Bah. Les leaders politiques ont pris la route pour Kipé, nous, nous avons emprunté la route le Prince pour aller au siège de l’UFDG (…). En cours de route, des gendarmes nous ont menacés. On voulait prendre la route qui mène Jean Paul II, deux gendarmes m’ont appelé par mon nom, j’ai cru que ce sont des amis. En me retournant, j’ai pris une balle’’, raconte Boubacar Diallo à la barre.

‘’On m’a envoyé à l’hôpital Jean Paul II avant d’aller à Dar-es-salam, en famille’’, se souvient-il. A la barre, il a indiqué qu’il s’est rendu par la suite au Sénégal pour bénéficier de soins appropriés. A Dakar, il apprend qu’il a pris ses jambes au cou, mais décide tout de même de rentrer au bercail après son traitement médical.

Le début du calvaire…

Interpellé et amené à la brigade de recherche de Kenien, Grenade dit avoir connu l’enfer. ‘’En prison, on m’a présenté un document à signer. Quand j’ai refusé, le commandant m’a donné une paire de gifles’’, déclare-t-il. Le lendemain, poursuit-il, ‘’ils m’ont déshabillé, attaché et m’ont fait coucher sur une table. On a mis une serviette sur mon visage et versé de l’eau. J’ai subi 4 jours de tortures’’.

A la question de savoir le contenu du document qu’il devait signer, l’accusé révèle qu’il était écrit le nom de cadres de l’UFDG dont “le député Ousmane Gaoual Diallo et l’épouse du chef de file de l’opposition, Hadja Halimatou Dalein Diallo : ‘’On m’a torturé pour que je dénonce ces gens’’.

Quid des photos avec une kalachnikov qui ont circulé sur le web ?  ‘’C’est la gendarmerie qui m’a donné cette arme. Cette photo a été prise à la gendarmerie. Ils m’ont forcé à reconnaître cette arme’’, répond Grenade, avant de poursuivre : ‘’La seule chose que je reconnais dans cette affaire c’est d’avoir porté une tenue [militaire]. Je n’avais jamais tenu une arme de ma vie. Je ne portais pas la tenue pour faire du mal à quelqu’un et je ne savais pas que c’était interdit’’.

A Dakar, dit-il au tribunal, ‘’je voyais des gens porter des tenues militaires, même devant leurs boutiques. Ici, j’en portais, c’était juste pour publier sur Facebook. Quant au béret rouge, je l’ai porté pendant la campagne ‘électorale de 2015’’.

La signature du document et sa détention à Kindia

‘’J’ai sauvé un gendarme (lors d’une manifestation). Il voulait partir à Kipé. Lorsqu’on a voulu lui barrer la route, j’ai demandé qu’on le laisse tranquille. Et il a pu rejoindre Kipé. En prison, il m’a reconnu et m’a demandé de signer le document pour sauver ma vie et avoir des médicaments contre ma maladie. C’est pourquoi, je l’ai fait’’, explique-t-il.

Il déclare avoir parlé une seule fois à Sékou Souapé Kourouma, proche d’Alpha Condé, qui lui a demandé, à l’en croire, de rejoindre le parti présidentiel. ‘’Mais j’ai refusé’’, coupe-t-il court.

En larmes, Grenade affirme que la justice a voulu l’isoler pour mettre fin à ses jours à Kindia. Pour son transfèrement à la prison de cité des agrumes, il affirme qu’il a fallu dépêcher deux pickups de bérets rouges et deux de la gendarmerie. Son avocat Maitre Salifou Béavogui demande au tribunal de prendre des dispositions spéciales pour assurer la sécurité du prévenu. Car, craint-il, un seul coup de fil aux autorités peut changer la donne d’un moment à l’autre.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

000224 666 905 416 /boussouriou.bah@visionguinee.info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info