Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Société » Affaire Grenade : ‘’le parquet visait la personne de Hadja Halimatou Dalein Diallo’’

Affaire Grenade : ‘’le parquet visait la personne de Hadja Halimatou Dalein Diallo’’

Dans le dossier Boubacar Diallo alias Grenade, le procureur n’a présenté aucune preuve. Il n’a fait que prêcher dans le désert. Tel est l’avis de Maitre Alseny Aissata Diallo, avocat de la défense, après le réquisitoire du ministère public demandant 20 ans de réclusion criminelle contre le prévenu.

‘’Boubacar Diallo fait partie des personnes innocentes dans cette affaire. S’il n’était pas innocent, qu’est-ce qui pouvait empêcher le procureur de présenter une preuve’’, indique l’avocat de défense.

Et de poursuivre : ‘’Le procureur dit que le rôle du ministère public est de veiller à la quiétude sociale. Mais où était-il quand on a tué plus de 100 personnes sur l’axe et on a tenté d’assassiner le chef de file de l’opposition? Ça veut dire qu’il a raté sa mission’’.

Alseny Aissatou Diallo déplore que Boubacar Diallo alias Grenade soit présenté comme un chef de guerre, alors qu’il n’est simple orphelin de mère.

Au président du tribunal de première instance de Dixinn, l’avocat dira : ‘’Si vous le condamnez, vous auriez envoyé un innocent à l’abattoir, à la guillotine. Car le seul crime qu’il a commis, c’est d’avoir adhéré à un parti politique, d’avoir répondu à l’appel d’un leader politique’’.

Il plaide la relaxe de son client, qualifiant de stériles les arguments du procureur de la République qui réclame une peine d’emprisonnement de 20 ans.

Au-delà de Grenade, des proches de Dalein visés par le parquet ?

‘’On a attenté à la vie de l’un des plus grands leaders politiques de ce pays. Mais on n’a pas réussi. Maintenant, on veut tenter d’atteindre des membres de sa famille politique’’, déballe Maitre Alseny Aissata Diallo.

Pour mettre à exécutif leur plan, indique-t-il, ‘’on a pris le portable de Boubacar Diallo, fait sortir ses photos avec des leaders politiques, alors que le fait de prendre une photo avec  un leader politique n’est pas criminel. Le parquet visait la personne de Hadja Halimatou Dalein Diallo et Ousmane Gaoual Diallo, mais il a échoué’’.

Mais pour quelle raison ? ‘’Parce qu’on ne veut pas l’alternance dans ce pays. C’est pourquoi, on s’en prend à des personnalités politiques. On veut faire taire éternellement l’opposition, mais personne ne peut empêcher le soleil de se lever par sa main’’, laisse-t-il entendre.

L’audience a été suspendue. L’affaire a été renvoyée au lundi 18 février prochain.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info