Accueil » Société » Policiers et gendarmes outillés sur la prévention du bioterrorisme

Policiers et gendarmes outillés sur la prévention du bioterrorisme

Mohamed Lamine Nabé

Pendant quatre jours, du mardi 19 au vendredi 22 février, avec l’appui du département d’Etat américain dans du projet Rhino, des policiers et gendarmes ont été outillés par l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) sur la prévention du bioterrorisme en Guinée.

La formation qui s’est déroulée à l’Ecole nationale de police et de protection civile de Kagbelen ; s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des pays membres d’Interpol en vue de prendre des mesures efficaces pour maîtriser les flambées épidémiques et assurer la sûreté publique de manière adéquate.

Selon le directeur adjoint de l’école de la police de Kagbelen, , le projet rhino s’appuie sur des activités menées par les services d’application de la loi, en réponse directe à la crise qui a frappé l’Afrique de l’Ouest. Le projet met un accent sur la biosécurité et sur les principaux enseignements tirés de l’épidémie d’Ebola dans la sous-région.

‘’Le projet Rhino a pour objectifs de renforcer la collaboration et la coopération sur les problèmes liés à la communication et au partage d’informations,  aux relations avec les médias, à l’évaluation des menaces et risques, aux opérations d’application de la loi et aux interactions avec les autres services’’, a-t-il précisé vendredi lors de la cérémonie de remise de certificats aux bénéficiaires de la formation.

Il contribuera au renforcement des voies de communication entre les différentes organisations chargées de la coordination de la réponse à un incident biologique, au suivi et l’évaluation dans le temps des capacités de réponse nationale aux urgences.

Invite a été faite aux participants de s’approprier des connaissances acquises durant la formation, mais aussi et surtout de procéder à leur démultiplication afin que la Guinée, dans son entièreté, soit prête à répondre à des calamités.

Chukwudi Nwadibia

Le conseiller politique de l’ambassade des Etats-Unis en Guinée, Chukwudi Nwadibia, a salué l’engagement des participants et facilitateurs pour la réussite de la formation qui, à l’en croire, a été riche en partage et en apprentissage.

Joséphine Sangaré, porte-parole des participants, a déclaré que la formation leur ont permis d’acquérir des connaissances sur les maladies susceptibles de nécessiter une réponse multisectorielles, les épidémies d’origine naturelle et criminelles.

Convaincus de la nécessité de lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et de l’importance pour une préparation efficace et appropriée, les participants se sont engagés, devant les autorités et partenaires techniques et financiers, à démultiplier les enseignements capitalisés et d’en faire un bon usage pour la prévention du bioterrorisme dans notre pays.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info