Accueil » Société » L’opposition demande à Alpha Condé de surseoir au déguerpissement à Kaporo-rails

L’opposition demande à Alpha Condé de surseoir au déguerpissement à Kaporo-rails

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 25 février, l’opposition a exprimé sa solidarité et son soutien inconditionnel aux populations de Kaporo-rails. Selon les opposants au régime d’Alpha Condé, ces dernières vivent un cauchemar dont le précédent reste gravé dans les mémoires des crimes d’Etat et inscrit dans la sombre histoire de notre pays.

L’opposition estime qu’au 21e siècle, sous le magistère d’un président civil et professeur de droit, ‘’l’on était porté à croire que les violences d’Etat ne seraient que de lointains souvenirs. Hélas !’’

Elle fait remarquer à l’Etat que les populations de Kaporo-rails sont traumatisées par une descente musclée des forces de l’ordre qui se livrent à un déguerpissement ‘’sauvage et injuste’’ des habitants de ce quartier situé dans la haute banlieue de Conakry.

‘’A deux mois de la période hivernale, des milliers de personnes sont expulsées de leur domicile ou de leur lieu de travail. Cela a pour conséquence de plonger ces citoyens dans un drame humain sans précédent au point de porter atteinte à leurs droits les plus élémentaires : droit au logement, à un environnement sain et durable, à l’éducation, le droit à l’intégrité physique et morale, le droit à une vie familiale’’, préviennent les adversaires politiques d’Alpha Condé.

L’opposition de rappeler au pouvoir en place que parmi les victimes de ce déguerpissement figurent des enfants, des femmes en grossesse, des malades, des handicapés, mais aussi des personnes d’extrême vieillesse dont le déplacement nécessite des moyens particuliers.

Elle accuse que l’État, à travers ce déguerpissement, de violer la Constitution et des instruments juridiques régionaux et internationaux signés et ratifiés par la Guinée. ‘’Ces normes juridiques sont au-dessus du décret de classification de ladite zone comme réserve foncière de l’Etat et au nom duquel ce déguerpissement s’exécute’’, disent à qui veulent l’entendre les opposants.

Rappelant qu’il est du devoir régalien de l’État d’assurer la protection des personnes et des biens, l’opposition appelle au sens de responsabilité du président de la République afin de surseoir à l’exécution de ce déguerpissement et à la quête d’une solution qui intègre les dimensions sociale, humaine et les réalités socioéconomiques des populations concernées.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

002224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Un Rebelle reste toujours Rebelle.Ce Gouvernement de Alpha Condé en Guinée est sans pitié et ethnocentrique.Sinon,les Dėguerpissements devraient commencer par Kaloum et,les Parcs Automobiles occupants des Domaines de l’état guinéen.

  2. C’est pour les guinéens ce centre directionnel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info