Accueil » Société » Le maire de Ratoma déclare ne pas pouvoir empêcher le déguerpissement à Kaporo-rails

Le maire de Ratoma déclare ne pas pouvoir empêcher le déguerpissement à Kaporo-rails

Le maire de la commune urbaine de Ratoma s’est dit solidaire aux victimes du déguerpissement à Kaporo-rails, quartier révélant de sa juridiction. Souleymane Taran Diallo, qui a effectué mercredi un déplacement sur les lieux, a fait un aveu d’impuissance devant les déguerpis.

La première autorité de la mairie de Ratoma a déclaré qu’il ne dispose d’aucun pouvoir pour s’opposer à ce déguerpissement. ‘’Nous avons vu ce qui est en train de se passer à Kaporo-rails. Nous avons vu des maisons qui ont été cassées ainsi des usines de glace auxquelles on a donné un délai de 6 jours. Nous avons vu des enfants qui sont en tenues scolaires, mais qui ne vont pas à l’école, parce qu’ils ne savent à leur retour où rentrer. C’est absolument pathétique’’, a-t-il indiqué à la presse.

Cet élu de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a affirmé que les ‘’conseillers communaux de Ratoma ont souhaité être là en compagnie du maire pour voir ce qui se passe, dire aux populations de Kaporo-rails que nous avons été installés dans nos fonctions le 22 février dernier’’.

Souleymane Taran Diallo assure qu’il n’est pour rien dans la démolition des maisons d’habitants de Kaporo-rails. ‘’Nous ne sommes associés en rien à ce qui est en train d’être fait. Nous ne sommes pas associés et nous ne sommes pas informés’’, a-t-il tenu à clarifier, précisant que ‘’c’est la secrétaire générale qui gérait la commune. Nous n’étions pas installés. Mais cela ne veut pas dire qu’on était déjà installés, nous allons empêcher ce déguerpissement. Non, nous ne pouvons pas le faire’’.

‘’L’autorité de l’Etat, c’est l’autorité de l’Etat. S’ils ont décidé de casser [des maisons], ils vont casser, puisque c’est la propriété de l’Etat. Mais nous aurions souhaité qu’on écoute la population et qu’on l’indemnise’’, a-t-il renchéri. Le maire de Ratoma rappelle que ‘’le professeur Alpha Condé a dit en 2016 aux habitants de Kaporo-rails qu’ils ont été déguerpis de façon injuste et qu’il souhaite leur donner quelque chose. Nous espérons que cela va être fait. Puisque c’est à l’Etat qu’appartient la terre, il peut faire bouger n’importe qui, mais avec un peu plus d’humanisme’’.

A la question de savoir ce qu’il compte faire, Souleymane Taran Diallo répond qu’il entend apporter son soutien aux déguerpis. ‘’Nous n’avons pas de moyens, nous ne pouvons donc pas prétendre résoudre tous les problèmes de Kaporo-rails, mais nous allons marquer notre solidarité’’, a-t-il coupé court avant de quitter les lieux.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info