Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Politique » Déguerpissement de Kaporo-rails : ‘’même une armée d’occupation ne peut pas se comporter comme ça’’, selon Dalein

Déguerpissement de Kaporo-rails : ‘’même une armée d’occupation ne peut pas se comporter comme ça’’, selon Dalein

Le chef de file de l’opposition a fustigé la démarche du gouvernement dans l’opération de déguerpissement d’habitants de Kaporo-rails. Selon Cellou Dalein Diallo, l’attitude des autorités prouve à suffisance qu’Alpha Condé n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle.

Pour l’ancien Premier ministre, ‘’même une armée d’occupation ne peut pas se comporter comme ça avec des êtres humains. Seul Alpha Condé peut mettre des enfants dehors sans abri, ni nourriture, ni école, alors que le premier recours du citoyen en cas de difficultés, c’est l’Etat’’.

Il accuse l’Etat d’être responsable du malheur qui frappe de plein fouet les habitants de Kaporo-rails. ‘’C’est l’Etat qui a créé cette situation. On a toujours compris qu’Alpha Condé n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Un président de la République doit veiller à la sécurité des citoyens’’, martèle le principal opposant guinéen.

Selon Dalein, ‘’l’Etat n’a rien fait pour empêcher que les gens s’installent. Et sur le plan humain, lorsqu’on doit exproprier quelqu’un d’une maison qu’il a construite, le minimum à faire, c’est de chercher à le recaser même si c’est à 100 km de la ville et lui donner un montant au titre de dédommagement’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info




3 comments

  1. Comment accorder du crédit à ces propos venant d’un leader qui va volontiers jouer les porte-paroles de la famille endeuillée d’un « ex-homme de main » du même pouvoir RPGiste, que CDD prétend combattre honnêtement et courageusement ?
    Non, il faut être sérieux ! On ne peut pas se soucier en même temps d’exprimer des reconnaissances à AC et son gouvernement au nom d’une famille de Dalein, fût-elle la plus méritante de la communauté peule, et laisser croire que sa compassion et sa solidarité pour les victimes de Kaporo-rails sont réellement sincères et dénuées de toutes arrière-pensées de récupération politique.
    Et l’on se sens d’autant plus à l’aise pour clamer cela, que l’on approuve sans réserve l’initiative salutaire du parti UFDG visant à soutenir les victimes de la mesure de déguerpissement brutale et inhumaine, par laquelle les pouvoirs publics guinéens sont en train de réduire à la misère des milliers de familles et ce, pour des raisons ethnico-politiques qui ne trompent personne.
    Cupidité ou faiblesses, naïveté ou lâcheté sur fond d’égocentrisme et de manque de vision politique, on se demande réellement dans quelle case ranger la personnalité du chef de file de l’opposition guinéenne ?
    Ce qui se passe dans le paysage politique guinéen depuis que s’est constitué le tandem AC-KASSORY en mai 2018, n’augure en rien des chances d’une paisible alternance politique qui puisse enfin apporter quelque chose de profitable aux Guinéens.
    Et si le problème de l’UFDG et de l’opposition guinéenne (crédible) en général, tenait plus précisément à la personnalité et au leadership frileux de CDD ?
    L’on aimerait vivement pouvoir se convaincre du contraire, surtout après les innombrales pertes subies en vies humaines notamment, depuis 2010 (…)

    • Mr Sow,à mon humble avis, il ne faut pas confondre affaires politiques et décès d’un Haut cadre de l’état (Vieux Elhadj Cellou Dalein) qui a servi la Guinée avec efficacité.C’est tout à fait normal que le Chef de l’état adresse les condoléances à la famille de Dalein et,elle a décidée que Cellou Dalein Diallo de l’UFDG soit le porte parole de leur famille.Où est le problème dans ce cas?.
      Quand Alpha Condé a perdu sa soeur à Coleah-Matam,ce fut le même scénario…

      • Cher DD Kawou, je comprends que vous trouviez mon propos quelque peu excessif vis à vis de CDD
        La famille du défunt (dont je ne pleurerais pas la disparition de la scène politique guinéenne, personnellement et pour cause) a bien entendu, toute ma compassion et mon respect en tant que telle.
        Que le pouvoir ethnocentrique et manipulateur auquel le disparu appartenait, adresse à sa famille endeuillée des condoléances officielles ou inonde même celle-ci, s’il le veut, de tous les biens de l’Etat, cela m’aurait laissé franchement indifférent.
        Mais tout comme nul ne reprocherait à cette famille d’avoir choisi CDD (l’opposant…) pour être son porte-parole en la circonstance, on ne peut pas s’empêcher d’estimer que ce dernier, au regard des drames que le pouvoir RPGiste fait vivre aux déguerpis de certaines zones de la commune de Ratoma, entre autres, se devait de décliner simplement ce « privilège politiquement empoisonné ».
        Car au niveau d’engagement politique qui est le sien, c’est une réelle naïveté que de continuer à croire à une distinction entre le politique CDD, que son défunt cousin (paix à son âme !) contribuait à empêcher d’accéder au pouvoir du reste, et l’homme qui donne ainsi l’impression d’être plus attaché à sa famille d’origine, que ce qu’il faudrait. Surtout par les temps de répressions et de discriminations ciblant l’UFDG, et donc la communauté peule dont ce parti tire l’essentiel de son influence électorale tant à Conakry, qu’à l’intérieur du pays.
        Chez ses adversaires, dont le chef de l’Etat en particulier, il n’y a jamais de discontinuité de dessein entre l’acte qu’il pose à Conakry, en refusant que la moindre enquête judiciaire sérieuse ne soit engagée pour faire la lumière après plus de 103 assassinats de jeunes innocents citoyens guinéens, et les visites de condoléances médiatisées qu’il va rendre à des familles éplorées à Madina-Niannou (Koubia) ou à Dalein. Tous procèdent de la même et unique logique de politique anti-démocratique et ethnocentrique: empêcher par tous les moyens de l’Etat guinéen qu’une alternance politique se produise démocratiquement, par des élections libres, transparentes et crédibles.
        Quant au décès que vous évoquez, la visite de condoléances médiatisée que CDD et sa forte délégation avaient rendue à la famille éplorée (à Coléah-Matam) n’avait visiblement pas du tout ému « le frère de la défunte ». Et c’est le moins que l’on puisse dire, si l’on en juge par tous les drames que ce dernier continue à faire subir à des citoyens innocents, au seul motif de leur appartenance à la même communauté que le leader de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne.
        A mon humble avis, chacun de nous devrait plutôt se demander pourquoi les autorités guinéennes successives ont la main répressive aussi lourde; dès qu’il s’agit de ressortissants de la communauté hâli-pular et peule. Car il doit bien y avoir quelque part (en nous probablement), des réflex, méthodes ou modes de raisonnement et/ou de comportement de « perdants » qui sont visiblement à changer, pour que l’on puisse enfin coller plus efficacement au contexte sociopolitique et culturel particulier de la Guinée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info