Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Politique » Troisième mandat : la Lettre du continent révèle l’existence d’un deal entre Alpha Condé et Dalein

Troisième mandat : la Lettre du continent révèle l’existence d’un deal entre Alpha Condé et Dalein

Le journal La Lettre du continent a révélé dans ses colonnes comment l’ancien président français Nicolas Sarkozy a été le vrai garant, à Conakry, du volet politique de l’accord entre l’homme d’affaires israélien Beny Steinmetz et le président Alpha Condé.

Selon ce canard spécialisé dans l’actualité politique et économique en Afrique de l’Ouest, le président Alpha Condé a ‘’longuement reçu – ensemble puis séparément -, le 21 février, Beny Steinmetz, en litige avec la Guinée depuis sept ans pour le contrôle du site minier de Simandou, et Nicolas Sarkozy’’.

En fin de journée, lit-on dans ses colonnes, ‘’le patron de la société Beny Steinmetz Group Resources (BSGR) et le chef de l’Etat guinéen ont accepté d’abandonner les nombreuses actions en justice qu’ils se sont mutuellement intentées’’.

La Lettre du continent rapporte que depuis le début de son conflit avec Beny Steinmetz, Alpha Condé s’est ‘’parallèlement rapproché de son opposant’’ Cellou Dalein Diallo. Il précise que ‘’passer un accord avec les deux principaux « parrains » du patron de l’Union démocratique des forces de Guinée (UFDG) a ainsi permis au président guinéen de dégager la voie pour se présenter à un troisième mandat en 2020’’.

Les révélations de La Lettre du Continent indiquent que la présence de Nicolas Sarkozy à Conakry, quelques jours après celle de François Hollande, a par ailleurs ‘’donné à cet accord une ampleur sous régionale, Cellou Dalein Diallo bénéficiant d’un autre discret soutien : celui d’Alassane Ouattara. L’ancien chef de l’Etat français a ainsi profité de son amitié avec le président ivoirien pour esquisser les contours d’un autre deal au cours du même entretien : le chef de l’Etat ivoirien s’engagerait à prendre ses distances avec l’opposant guinéen dans l’hypothèse où Alpha Condé renoncerait, de son côté, à accueillir Laurent Gbagbo en Guinée’’.

La figure de proue de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a balayé d’un revers de main l’existence d’un deal entre lui et le locataire du palais Sékhoutouréyah. ‘’Une certaine presse me dit prêt à négocier le 3ème mandat… Ma lutte n’est pas négociable’’, écrit-il dans une publication sur Twitter, précisant que ‘’le respect de la Constitution est une priorité, la restauration de l’État de droit une urgence. Seul le respect du jeu démocratique nous permettra de vivre un meilleur avenir’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info




5 comments

  1. Bon, j’ai lu l’article de La Lettre du Continent. C’est peut-être moi qui ne comprends pas bien français, mais nulle part je n’ai vu un deal conclu entre Cellou et Alpha. L’article dit plutôt qu’Alpha Condé a passé un accord avec les « parrains » de Cellou; mais, quand bien même Sarkozy et Benny étaient les parrains du chef de file de l’opposition, en quoi leur accord avec Alpha lierait-il Cellou Dalein? Aussi, c’est à ne rien comprendre de ce fameux deal quand, vers la fin, on lit dans l’article qu’ADO serait disposé à s’éloigner de Cellou si Alpha consentait à ne pas accueillir Gbagbo… Ce qui ressort de cet article, c’est qu’Alpha fait tout pour couper Cellou de ses « amis » et s’ouvrir, pour La Lettre du Continent, la voie d’un troisième mandat. La conclusion bête est que tout cela est plutôt au détriment et préjudice de Cellou. La question est : après la mort de plus d’une centaine de ses militants (ou supposés tels), la répression qui s’est abattue sur son parti, l’agression dont il a été victime (le projectile qui a atteint son véhicule et son véhicule embouti le jour de son retour à Conakry), quel bénéfice peut-il tirer d’un deal permettant à Alpha Condé d’avoir un troisième mandat? Les chemins de Dieu sont impénétrables mais je ne crois pas Cellou bête au point de commettre une telle… bêtise(!!!).

  2. Ça se voyait depuis très longtemps pour ceux qui ouvraient leurs yeux! ce traître cdd a chassé Bah Oury du parti pour permettre au burkinabé alifa kone de gouverner tranquillement. Il a fait assassiner les enfants des gens pour faire croire qu’il est farouchement opposé à alifa kone alors qu’au fond il est son complice. On comprend aussi maintenant pourquoi tous les autres opposants lui fuit: ils ont compris son jeu.

  3. Cette révélation de La lettre du continent est extrêmement grave et ne doit en aucun cas être prise à la légère. Si CDD est convaincu qu’il est victime de diffamation, c’est sur le champ qu’il doit intenter des poursuites contre ce journal. Dans un pays de vrai démocratie, il est certain qu’en France la Justice fera son travail.

    Vous vous imaginez, CDD complice d’un troisième mandat alors que ces militants meurent pour lui! Ne serait-ce que par respect pour ses victimes, CDD doit réagir de la façon la plus ferme possible pour faire condamner ces propos contre lui……à moins que la réalité soit cruelle et que CDD soit l’un des plus grands traîtres que la terre ait porté!

    • Je mettrais ma main au feu que c’est une Accusation non fondée.Et,CDD de l’UFDG doit poursuivre en justice,le journal en question;au lieu de se contenter de dire seulement que,c’est une 《Diffamation》•Trop mou ce garçon…

  4. Je mettrais ma main au feu que c’est une Accusation non fondée.Et,CDD de l’UFDG doit poursuivre en justice,le journal en question;au lieu de se contenter de dire seulement que,c’est une 《Diffamation》•Trop mou ce garçon…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info