Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Mali : au moins 50 morts dans l’attaque d’un village peul

Mali : au moins 50 morts dans l’attaque d’un village peul

Un groupe de chasseurs traditionnels de la zone de Bankass, près du Burkina Faso, serait responsable de l’attaque dans le village de Ogossagou, samedi.

Au moins une cinquantaine de personnes ont été tuées samedi dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons, a-t-on appris de sources de sécurité, auprès d’un maire et d’une association.

« Au moins cinquante civils peuls ont été tués samedi dans le village d’Ogossagou. Ils ont été tués par des chasseurs traditionnels. Ils ont tué avec des fusils, des machettes », a affirmé à l’AFP une source de sécurité malienne.

Ce bilan a été confirmé par le maire de la localité voisine de Ouenkoro, Cheick Harouna Sankaré, qui était candidat à l’élection présidentielle de juillet août. « Il y a pour le moment une cinquantaine de morts dans le village. C’est un massacre des civils peuls par des chasseurs traditionnels dogons », s’est indigné M. Sankaré se demandant pourquoi l’armée malienne « ne démantèle pas » les camps des groupes de chasseurs.

Le bilan risque de s’alourdir car « on est sans nouvelles de plusieurs dizaines d’autres civils et l’armée malienne n’est pas encore sur les lieux pour sécuriser les uns populations », a-t-il déploré. L’attaque a également été signalée par une source militaire malienne, qui a évoqué un bilan encore plus lourd, invérifiable dans l’immédiat. Moulaye Guindo, le maire de la ville de Bankass, a fait état d’un bilan de 110 morts à l’agence de presse Reuters, samedi après-midi… Lire la suite de l’article sur Lemonde.fr en cliquant ici.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Il est décourageant de voir ce genre d’événements sans la réaction rapide du gouvernement concerné. nous sommes au 21ème siècle, mais l’évolution de l’Africain n’a pas rattrapé le temps perdu. Pourquoi l’appartenance ethnique d’une personne serait-elle un motif de punition?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info